Omar Bongo et la Françafrique

par · 30 décembre 2010

Les révélations à propos des télégrammes diplomatiques américains animent la trêve des confiseurs. C’est maintenant Omar Bongo. Une transparence sur des appréciations invérifiables ne sont pas des révélations, ce sont au mieux des allégations. Elles confirment simplement que depuis toujours la Françafrique existe. Lentement l’Afrique s’émancipe, non sans soubresauts. Et c’est tant mieux. Il faut partout soutenir la démocratie sans angélisme ni dogmatisme. Parfois le monde occidental se pare de ses principes pour perpétuer une domination entamée (Irak). Pour le reste ne rêvons pas. On utilise les turpitudes inadmissibles de certains pour casser les liens entre la France et l’Afrique de l’ouest. La Françafrique est donc condamnable du point de vue de la morale, de la marche de l’Afrique vers la démocratie et des intérêts de la France.

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    La politique est une science inexacte aux multiples virages d’une impondérable probabilité. Sur la neige s’effacent les traces des faux-pas politiques. M. Prokhorov est de retour à Courchevel avec dans son sillage un dispositif économique gagnant.
    Avec le temps s’imprime la trace de la vérité et de la réalité qui s’impose comme une évidence et qui fait, dans un grand vent, balayer et baliser la route. Jour après jour le PS en prend conscience. Il sait qu’il a un « joker » qui, même conciliant et beau joueur, n’a aucune envie de se plier à des primaires barbaresques et mesquines Saura-t-il le jouer pour gagner ?
    Fin du commentaire précédent erreur de manip. : Saura-t-il le jouer pour gagner ?