2011, l’année décisive !

par · 31 décembre 2010

En France mais aussi en Europe 2011 sera l’année décisive. La spéculation sur les dettes, souveraine, et les moyens pour la conjurer seront au coeur des enjeux du continent. Il s’agit de savoir si l’Europe et ses peuples retrouveront une souveraineté budgétaire.

D’autres sujets seront à l’ordre du jour: la sécurité de l’Europe face au terrorisme, et puis les moyens pour lutter contre les particularismes et l’islamophobie. En France le conflit entre les deux France vis-à-vis de la mondialisation va s’accélérer. L’un conservatrice avec sa stratégie du repli, de la défense d’hier en attendant mieux demain. Elle a comme coeur la jonction entre l’idéologie frontiste de la préférence nationale et la protection de nos élites financières. L’alliance de la rente et de l’identité fait un bloc idéologico-économique relativement homogène. De l’autre, la France nouvelle qui croit à une insertion gagnante dans la mondialisation via une Europe redressée, avec une politique industrielle adaptée et un juste partage des efforts et des gains. Son centre de gravité est entre le Parti socialiste, les Verts, et des progressistes modérés ou radicaux.

Sur un plan plus politique, le Parti socialiste doit réussir sa mutation dans l’année. Confirmer les succès électoraux aux élections cantonales et sénatoriales; maîtriser son projet qui ne peut se résumer au énième débat entre les deux gauches. Réussir les primaires, non seulement en élisant bien son candidat, mais enfin réunir les partisans du renouveau. Ceci pour être en pôle position à la même date l’année prochaine. Cela ne fait pas la victoire mais cela y contribue.

Reste le candidat, ce sera son année ! DSK ou Martine Aubry sont les mieux placés pour remporter les primaires ert conduire le renouveau à la victoire. Il y a donc du travail, mais aussi l’espérance d’une année meilleure pour vous et vos proches…

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires3 Commentaires

  1. topaz dit :

    Bonne année Gilbert. Eh oui nous le savons et DSK le sait aussi, mais peut-être a-t-il besoin que son parti soit solidaire. Les positions de Manuel Valls n’en prennent pas vraiment le chemin. Plutôt que de se torturer les neurones pour savoir quelle stratégie adopter, les candidats potentiels feraient mieux de demander à DSK s’il veut bien être leur champion en 2012. Plus de primaire, un horizon serain pour l’élaboration d’un programme et un combat réel.
    Si demain DSK renonce, la gauche perdra une fois de plus et ce sera l’entière responsabilité du parti socialiste. DSK rebondira en Europe et dans le monde mais le PS sera anéanti.

  2. GILBERT dit :

    bonjour et bonne année
    la gauche doit faire bloc car la droite elle sera divisée d’office

    Villepin et sarkozy en seront la preuve

    attention le seul a faire changer cela est DSK

  3. topaz dit :

    Une bonne année 2011 positive pour vous, Camba, vous le
    méritez. Pour Dominique une année de consécration, nous sommes
    nombreux à l’espérer, pour le PS une année d’inspiration
    collective. La machine à perdre, ce n’est pas les primaires -poudre
    aux yeux- c’est la capacité de détermination du premier parti
    d’opposition à gagner en s’en donnant les moyens. Les armes à
    utiliser pour y parvenir sont à sa discrétion et en son pouvoir.
    S’il veut sortir de l’ombre, le PS devra choisir un destin pour ses
    idées et ne pas succomber à l’image mirage du carriérisme des égos.
    La France est à l’écoute et le contexte vous est favorable.
    Profitez-en. Foncez et négociez après. L’enjeu en vaut la
    peine.