Censure de la presse: la Hongrie se lâche, Barroso se cache

par · 3 janvier 2011

Alors que la Hongrie accède pour la première fois à la présidence de l’Union européenne, ce pays a décidé de promulguer, il y a une dizaine de jours, une loi qui restreint la liberté de la presse. Les médias publics et les sources des journalistes sont sous le coup d’une menace sans précédent depuis le retour de la démocratie, il y a vingt ans. Le pouvoir – une majorité de droite ultraconservatrice soutenue par l’extrême droite – veut-il tirer un nouveau rideau de fer entre les démocraties où la presse est libre et les démocrates où la presse est « sous contrôle » ?

Ce qui est encore plus grave, c’est le silence accablant de la Commission européenne dont la majorité des membres, il est vrai, est membre du même parti européen, le PPE, que celui qui est au pouvoir en Hongrie, à savoir la Fidesz. Est-ce la tentation d’en faire autant ailleurs dans l’Union ?

L’Europe trahit ses valeurs quand elle se tait face aux atteintes à la démocratie.

Le Parti socialiste appelle les parlementaires européens à faire pression sur le gouvernement hongrois pour le forcer à reculer. Les socialistes apportent leur soutien aux progressistes hongrois, notamment aux camarades du MSzP et à tous ceux qui luttent dans le monde pour une presse libre et indépendante.