La tuerie du Niger: une polémique indigne, une interrogation stratégique légitime

par · 9 janvier 2011

On ne peut être que révulsé par ce crime lâche contre des innocents qui n’étaient coupables pour l’un d’entre-eux que de vouloir aider l’Afrique. Le début de polémique sur la précipitation des forces nigériennes épaulées par la France n’a pas de sens. Qu’aurait-on-dit, si ayant repéré les ravisseurs d’Antoine et Vincent, on les avait laissé partir ? Par contre la France se doit d’ouvrir un débat avec ses alliés sur le sahel. On ne peut pas dire que la sécurité pour les occidentaux n’est nul part assurée et camper sur la thèse qui veut que l’occident ne doit s’impliquer, de peur d’ouvrir un nouveau front avec Al-Quaida. La France ne peut rester en Afghanistan où elle n’a plus rien à faire, pas d’intérêt, et ne pas s’interroger sur les moyens de sécuriser ses intérêts et ses ressortissants. Il ne faut pas se précipiter, il faut une politique concertée avec les pays concernés et nos alliés, mais la question est posée. Les morts se multiplient en Afghanistan où nous n’avons plus rien à faire et nous sommes à découvert et sans but stratégique, dans les pays bordant le Sahel. La France, avec l’Europe et les pays de la région, doit au moins prendre l’initiative d’une conférence régionale sur le Sahel.sommes à découvert et sans but stratégique, dans les pays bordant le sahel. La France avec l’Europe et les pays de la région doit au moins prendre l’initiative d’une conférence régionale sur la sahel.

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    Au pouvoir, dans l’opposition, on condamne, on déplore, on compatit, mais comment faire pour anticiper, pour trouver une parade d’audace et de fermeté pour lutter contre ces actes de terrorisme barbares ?
    Pathétique Ségolène à Jarnac … recadrée par une Martine Aubry dans son rôle d’un rappel à l’ordre juste ! Si cet anniversaire n’inspire à certains au PS que cette mascarade … c’est grave.