Réaction après la conférence de presse de Nicolas Sarkozy

par · 24 janvier 2011

« Dans ce monde inquiétant, Nicolas Sarkozy n’a pas été rassurant. Hier, il nous disait vouloir faire de SON G20 celui d’une nouvelle régulation mondiale, construisant un ordre monétaire et là il nous dit avoir réussi à imposer un agenda. C’est à dire un accord pour discuter (…)

J’ai été surpris par la formule employée par le Président à propos de la Tunisie. Il nous dit avoir sous estimer la « désespérance » du peuple tunisien. On peut sous estimer un processus révolutionnaire, mais sous estimer la désespérance d’un peuple c’est désespérant pour notre diplomatie (…)

Ces propositions sur le FMI sont celles avancées par Gordon Brown lors du G20 de Londres, mises en route par le Directeur général du FMI et dont Nicolas Sarkozy se fait l’avocat aujourd’hui (…)

Nous soutenons bien volontiers la position de la France contre le terrorisme. Nous demandons simplement que Nicolas Sarkozy fasse comme ses prédécesseurs et reçoivent les partis d’opposition au Parlement pour l’éclairer ».

Les commentaires1 Commentaire

  1. CREUGNY jean-Noël dit :

    « Sous estimer la désespérance d’un peuple c’est désespérant pour notre diplomatie. »
    OK pour cette remarque. Mais cette désespérance ne date pas d’hier et je ne vois pas que la gauche, aux affaires ou dans l’opposition, s’en soit davantage indignée ou émue que le pouvoir actuel.