Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    « On n’a pas de temps à perdre pour les réglages ». C’est vrai et c’est très bien, alors il faut mettre de l’huile dans les rouages. Le PS a besoin d’un électrochoc pour se réveiller. Vous dites – pour justifier la primaire- qu’il vaut mieux les divisions « avant » qu’une fois au gouvernement. Mais si les divisions empêchent de gagner, « après » la gauche aura tout son temps pour se chamailler ! DSK n’est pas l’homme providentiel, un qualificatif qui induit un facteur hasard et chance. Si DSK est la chance du PS, il n’est pas l’homme du hasard, il est celui qui peut faire gagner la gauche et être le prochain président de la France. Imaginons que la présidentielle ait lieu demain en urgence, il serait élu au premier tour, d’abord par les Français, et à reculons par son propre parti …