Sarkozy en guerre !

par · 30 mars 2011

Nous apprenons par le journal Le Monde que Nicolas Sarkozy s’est interrogé sur sa candidature, tellement il était bas dans les sondages et isolé dans la droite classique, après les prises de distance de Jean-Louis Borloo, François Fillon et autres Dominique de Villepin. Pour que le doux, le mesuré Président du Parti Radical, André Rossinot, ait fixé un ultimatum d’un mois à l’UMP pour changer, cela en dit long sur l’exaspération au sein de l’UMP. Mais voilà le général Sarkozy a décidé d’y aller estimant « qu’une campagne laminerait DSK » et nous qui pensions que DSK était le candidat le moins dangereux pour la droite et que seul François Hollande leur faisait peur. On ne sait pas si DSK serait laminé, en tous cas Sarkozy, lui, l’est déjà avant de commencer. Et puis son conseiller spécial Patrick Buisson avance un argument massif: DSK serait devenu américain… Maintenant on sait d’où vient l’argumentaire. Mais il vaut mieux avoir pris des leçons chez Barack Obama que comme Nicolas Sarkozy chez Silvio Berlusconi. A chacun son style…

 

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires3 Commentaires

  1. topaz dit :

    « Une démarche personnelle dans un cadre collectif » ? Est-ce un lapsus ? Où est le collectif, quid de l’unité dans l’expression d’un homme aveuglé par son ambition : « je pars pour la primaire pour gagner » – « j’ai » conçu le projet qui sera aussi celui des socialistes … Sarkozy est out … Je suis déjà à sa place ! C’est pas sérieux mais c’est grave !

  2. topaz dit :

    François Hollande n’est pas candidat à la primaire socialiste, il est candidat à l’investiture présidentielle à travers la primaire … Il est effectivement dans un autre temps, et sa première déclaration en dit davantage sur sa détermination que bien des discours, tant il est persuadé qu’il a eu tort de s’effacer en 2006 et que son temps à lui est venu. Il ne lâchera rien, mais il oublie que le temps perdu ne se rattrape plus et qu’il ne représente pas, à lui seul, la gauche française. Il connaît bien l’appareil mais n’a pas le soutien de son propre parti, la Corrèze est en France mais n’est pas la France. Il n’a rien fait pendant dix ans pour faire gagner son camp, maintenant il sait tout, il est brillant comme un sou neuf qui va faire illusion et semer la pagaille pour satisfaire son égo revanchard. Il y a urgence … à ce qu’il le comprenne !

  3. topaz dit :

    Normal que Nicolas Sarkozy s’interroge sur sa candidature. Saugrenu qu’il compte prendre l’avantage sur DSK pendant la campagne. Si, en revanche, il a une arrière pensée a-politique et qu’il compte sur cet argument pour le relancer, il a tort et se perdra doublement. Parler couramment l’américain et comprendre les Américains, c’est plutôt un atout. DSK doit bien s’amuser de tout ce remue-ménage à son encontre. Il poursuit son vol, son contact radio c’est Martine Aubry. Un avion ne vole pas sans radio et un contrôleur ne lâche pas son avion.