Mois avril 2011

30 Avr

Commentaires fermés sur Le Millénaire: le shopping au bord de l’eau

Le Millénaire: le shopping au bord de l’eau

par

Inauguration du nouveau centre commercial situé au coeur du quartier de la Porte d’Aubervilliers : Le Millénaire : le shopping au bord de l’eau.

Espace de 56000 mètres carrés dédiés au shopping (140 magasins et restaurants), restauration, enseignes de services, 12000 mètres carrés d’espaces verts, 2800 places de parking… « Le Millénaire » est un projet d’envergure situé au coeur du quartier populaire de la Porte d’Aubervilliers où Paris et Aubervilliers se mêlent depuis plus de 100 ans.

Occupé au 19ème siècle par les Entrepôts et Magasins Généraux de Paris (EMGP), véritable poumon economico-commercial pour la ville de Paris, ce lieu longtemps désaffecté après la désindustrialisation, voit, dans un premier temps, sa renaissance avec l’arrivée de 300 entreprises et 12 000 salariés en moins de 10 ans. Avec l’ouverture du site « Le Millénaire », une nouvelle tendance est néée mêlant activités commerciales et service accessibles à tous.

L’accès peut se faire par toutes et tous en transport ou navettes fluviales sur le canal, c’est aussi un formidable complexe d’une architecture rare où espaces verts et lumière solaire se mêlent.

Projet d’envergure, « Le Millénaire » accueillera également bureaux, parkings et espaces verts et jouera un rôle important dans la création d’emplois et contribue au développement du tissu économique local grâce à une politique active de recrutement au sein des communes avoisinantes ( à terme, le site permettra la création de quelques 1 700 emplois).

Ci- joint quelques photos :

29 Avr

1 Comment

Aux rencontres du PSE et des leaders des révolutions arabes

par

Discours de Jean-Christophe Cambadélis

Je vous propose de nous rassembler pour faire de Mohamed Bouazizi le prochain prix Nobel de la paix.

Chers amis,

On ne peut pas dire que l’Europe et les partis progressistes doivent accompagner les révolutions arabo- musulmanes sans crever un abcès. L’Europe, après le 11 septembre 2001, a privilégié la stabilité sur la démocratie. Funeste erreur, ce sont les dictatures qui créent la radicalité, l’intégrisme, les mouvements migratoires (…). Nous vous devons de reconnaître que le camp progressiste a trop tardé à rompre totalement avec des partis au pouvoir qui ne partageaient pas nos valeurs (…). Dans ce mouvement qui ressemble comme un frère à la révolution de 1848 en Europe et qui a commencé en Iran contre Mahmoud Ahmadinejad volant l’élection au peuple iranien. Dans ce formidable mouvement, une figure se détache, résumant la liberté, le respect, la démocratie. C’est celle de Mohamed Bouazizi.

Je voudrais vous proposer que nous défendions ensemble sa candidature piour le prix Nobel de la paix, saluant ainsi à travers lui, la jeunesse qui a gagné la démocratie (…). Je crois nécessaire que l’Europe comprenne que son intérêt, au delà de ses valeurs, passe par la défense de la démocratie et que celle-ci ne peut s’épanouir dans la précarité, la pauvreté, le chômage. Voilà, il faut un plan du type Marchal avec comme but une monnaie commune, un marché commun, la libre circulation des hommes et des marchandises. On ne peut pas plaider pour l’Europe au nord et dire vouloir rester dans vos états nations dans la mondialisation (…). Il ne faudrait oublier aussi que l’argent des dictateurs retourne au peuple (…) Nous devons aussi tordre le cou à la nouvelle peur européenne : l’invasion du Magreb.(…) Surfant sur l’islamophobie. (…)

Allons, pour l’instant, le fantasme est au nord, la réalité est ici. C’est en Tunisie et en Egypte que sont les flux. Ils sont des centaines de milliers. Alors battons nous au nord pour accueillir transitoirement, avec dignité, et aidons ceux qui le font déjà (…). Il faut ensemble protester contre l’assassinat du peuple syrien (…). Il faut mobiliser nos parlementaires pour agir en direction des ambassades (…). Il ne peut y avoir deux poids, deux mesures. On ne peut pas bombarder tout le monde. Mais on peut isoler les dictateurs pour les faire plier. (…) Nous devons être attentifs à ce que les acteurs de la révolution n’en soient pas les exclus. (…) Toutes les révolutions ont leur Thermidor. Le premier moyen pour l’éviter, c’est de donner les moyens à celles-ci de se développer. (…)

Encore un mot. Notre ami, Nabil Shâath, négociateur pour le peuple palestinien nous disait : « On ne vous reproche pas votre soutien à Israël. Mais le fait qu’au nom de cela vous ne défendiez pas vos valeurs. (…) Reconnaissez nous aussi. (…)

Nous leur répondons : « Faites votre union ». C’est aujourd’hui chose faite.

29 Avr

1 Comment

Le Parti socialiste salue l’accord inter-palestinien

par

Le Parti socialiste salue l’accord inter-palestinien: une lueur d’espoir pour la paix qui doit beaucoup a ce qu’on appelle le printemps arabe.

Le parti socialiste se réjouit de l’accord du 27 mars entre le Fatah et le Hamas en vue de la formation d’un gouvernement provisoire regroupant des personnalités indépendantes pour préparer des élections législatives et présidentielles d’ici un an.

Cet accord permet la réconciliation inter-palestinienne en prévoyant également l’élection des membres du Conseil national palestinien sur lequel est fondé l’Organisation de Libération de Palestine (OLP).

Annoncé en Egypte, l’accord sera signé au Caire la semaine prochaine. Cet accord est donc non seulement une victoire pour les Palestiniens mais aussi pour la nouvelle Egypte.

L’unité des Palestiniens est indispensable à la relance du processus de paix. Mais, elle n’est pas suffisante. D’autres partenaires de la paix, les Etats-Unis, l’Union européenne et Israël en particulier doivent également assurer pleinement leur responsabilité. La relance du processus de paix débouchant rapidement sur la création d’un Etat palestinien viable et souverain à côté d’Israël vivant en paix et en sécurité est la meilleur réponse que le monde, notamment les Israéliens et les palestiniens pourront apporter au mouvement pour la démocratie dans l’ensemble de la région.

Le mouvement pour la reconnaissance d’un Etat palestinien va s’amplifier et le gouvernement de Netanyahu s’honorerait à prendre en compte cette nouvelle donne décisive pour la paix.

28 Avr

Commentaires fermés sur Le PS condamne fermement l’attentat de Marrakech

Le PS condamne fermement l’attentat de Marrakech

par

Huit ans après un terrible attentat qui avait frappé le Maroc, la ville de Marrarkech a été la cible d’un nouvel acte de violence aveugle aujourd’hui.

Le PS condamne fermement cet attentat et adresse ses condoléances aux familles des victimes.

Le vent de démocratie qui anime les peuples du Maghreb ne sera pas stoppé par la violence, mais le peuple marocain n’a pas besoin de la violence pour changer son destin.

28 Avr

Commentaires fermés sur Urgence pour la solidarité

Urgence pour la solidarité

par

J’ai signé l’appel « Urgence pour la solidarité » rédigé par les associations, organisations et mouvements dénonçant le traitement infligé aux migrants tunisiens.

Urgence pour la solidarité

Nous dénonçons le traitement indigne infligé aux centaines de tunisiens arrivés en France via l’Italie et laissés en errance dans les rues de Paris, de Marseille et d’autres villes. La plupart ont des permis de séjour temporaire délivrés par l’Italie, leur assurant des droits.

Nous demandons l’arrêt immédiat des rafles policières, la libération des personnes arrêtées et l’ouverture de négociations pour trouver des solutions adaptées.

Il y a urgence à trouver des solutions d’accueil (centres d’hébergement, structures d’accueil,…) et à nourrir les personnes concernées.

Nous demandons également au Gouvernement français :

Pour ceux qui souhaitent bénéficier d’une formation professionnelle pour contribuer à leur retour au développement de la Tunisie, de leur en donner les moyens et une carte de séjour temporaire.

Pour ceux qui souhaitent travailler et vivre en France, temporairement au moins, de leur donner une carte de séjour vie privée et familiale à titre exceptionnel en égard à la révolution démocratique tunisienne comme cela a pu être fait à d’autres époques.

Pour ceux qui souhaitent retourner en Tunisie, que l’OFI leur fournisse un billet d’avion et une aide au retour significative.

Nos associations appellent les associations, syndicats, collectifs, organisations politiques et collectivités locales à la mobilisation générale pour permettre accueil et solidarité respectant la dignité des migrants tunisiens.

Nous soutenons les processus démocratiques en cours. Ils ne peuvent être séparés de la fondation de rapports internationaux plus justes et plus équilibrés, basés sur une égalité des droits des individus et des peuples à la liberté, à une vie digne et indépendante ainsi qu’à des droits égaux à la liberté de circulation.

28 Avr

Commentaires fermés sur L’invité du Forum Débat sur Beur FM

L’invité du Forum Débat sur Beur FM

par

Jean-Christophe Cambadélis était, mercredi 27 avril, l’invité de l’émission politique de Beur FM. Vous pouvez réécouter l’émission ci-dessous:

27 Avr

3 Comments

Il n’y a pas de problème Hollande mais un problème de timing

par

Personne n’a envie ni besoin de déclencher un fatwa contre François. Il est candidat aux primaires, très bien. Il mène son bonhomme de chemin, parfait. Et les petites phrases amicalement vacharde de Bernard Poignant nous laissent de marbre, lui « il aime la France », « il a cette capacité à rassembler la gauche ce que d’autres n’ont pas » ou « il a une capacité a capter le centre sans courir après lui » etc… Il n’y a pas, il n’y aura pas de match DSK-Hollande, après le match DSK-Aubry et avant le match DSK-Royal. Le problème est ailleurs. C’est le match contre Sarkozy et Madame Le Pen. Pour cela le PS a besoin d’attractivité et d’unité. Cela passe par crédibiliser le projet pendant ce mois de mai et non par se disperser. Il faut respecter les temps en politique. C’est plus grave qu’en conjugaison. Après que chacun prenne ses responsabilités et que le meilleur gagne.

26 Avr

Commentaires fermés sur Interview publiée dans Libération

Interview publiée dans Libération

par

Jean-Christophe Cambadélis a répondu aux questions du journal Libération publié le mardi 26 février:

«Nicolas Sarkozy vient d’entrer en campagne sur la ligne du FN»

Par CHRISTOPHE FORCARI

Secrétaire national du PS à l’Europe et aux relations internationales, Jean-Christophe Cambadélis dénonce le débat lancé par le chef de l’Etat sur une possible suspension des accords de Schengen. Une polémique qui s’inscrit dans la stratégie électorale du chef de l’Etat, selon le député socialiste de Paris, de braconnage sur les terres du FN.

Faut-il procéder aujourd’hui à «un contrôle technique» des accords de Schengen comme le souhaite le gouvernement après avoir demandé leurs suspensions ?

Nicolas Sarkozy vient d’entrer en campagne électorale sur la ligne du Front national, c’est-à-dire immigration, insécurité, identité nationale. Pendant un an, il y aura donc une provocation de tous les jours. Sur ce sujet des accords de Schengen comme sur d’autres. Le problème qui est posé aujourd’hui porte moins sur Schengen que sur la possibilité d’un accord à dimension européenne mettant en œuvre un véritable plan Marshall pour le Maghreb.

La coopération internationale peut-elle permettre, selon vous, de réduire les flux d’immigrés en provenance des pays arabes ?

Je crois qu’on ne peut pas bombarder la Libye et ensuite s’étonner que les gens fuient. On ne peut pas refuser de soutenir financièrement le Maghreb et s’étonner des flux migratoires. Un plan d’urgence aujourd’hui, s’il devait voir le jour, est assez simple. Il doit s’articuler autour de trois points. Premièrement, comme je l’ai déjà dit, un plan Marshall d’intervention pour cette région du monde. Deuxièmement, la mise en place d’un statut provisoire pour les migrants. Et enfin, dernier point, un plan d’urgence pour les camps en Tunisie et en Egypte. L’Europe a déjà absorbé, sans problème, plus de 100 000 migrants à la chute du mur de Berlin. Elle ne peut pas aujourd’hui se dire incapable d’assumer seulement 20 000 migrants venus du Maghreb.

Ce débat sur les accords de Schengen et la libre circulation des personnes en Europe a-t-il juste été lancé, selon vous, pour couper l’herbe sous le pied du FN et de sa présidente, Marine Le Pen ?

En tout cas, il s’inscrit dans le début de la campagne électorale nationale pour la présidence de la République. Nicolas Sarkozy a en tête la constitution d’un bloc des droites avec une proximité des thèmes et une convergence idéologique pour gagner cette élection. Donc il utilisera tous les événements quels qu’ils soient, à partir du moment où il a déclaré devant les parlementaires qu’il serait candidat. C’était le début de sa campagne et il subordonnera tous les faits de l’actualité à cette stratégie.

Etes-vous d’accord avec ceux qui, au sein même du PS, comme Manuel Valls, n’excluent pas la possibilité de suspendre ces accords dans certaines circonstances bien précises ?

Manuel Valls a pris soin de préciser également qu’aujourd’hui, suspendre ces accords constituerait une réponse disproportionnée aux problèmes de l’arrivée des migrants en provenance de Tunisie. Que l’on s’interroge sur la meilleure manière possible de répondre à des flux migratoires temporaires et extraordinaires me semble digne d’un homme d’Etat. Mais que l’on utilise ces événements à des fins électorales me paraît à la fois totalement à côté de la plaque et «agitatoire», plutôt que de permettre d’apporter une réponse viable aux véritables raisons de ce problème.