Bosnie Herzégovine

par · 21 avril 2011

Le gouvernement de la République Serbe de Bosnie – une des trois entités de la Bosnie-Herzégovine – a décidé d’organiser un referendum afin de remettre en cause l’autorité de la Cour centrale de Justice sur les crimes de guerre. Par ailleurs, les parlementaires nationalistes croates viennent de se constituer « Assemblée nationale croate » à Mostar. Les partis nationalistes serbes et croates se retrouvent donc aujourd’hui dans la remise en cause de l’Etat commun de Bosnie-Herzégovine.

Les élections du 3 octobre 2010 rendent pourtant possible la formation d’un gouvernement central avec pour principale mission la modernisation des institutions issues de Dayton afin d’accélérer les discussions visant à l’intégration euro-atlantique.

Le Parti Socialiste appelle à la formation dans les plus brefs délais d’un gouvernement central répondant aux institutions et à l’aspiration des Bosniaques à des réformes sociales et économiques.

Le Parti socialiste regrette que les efforts de médiation développés par le Haut Représentant et la Commission européenne ne soient pas soutenus davantage par les Etats membres et la France. Le silence de notre diplomatie est ici assourdissant.