Mise au point: devant l’avalanche d’informations sur les primaires du PS

par · 3 mai 2011

1 – DSK n’a pas annoncé sa candidature.

2- Il n’y a donc pas de date de candidature.

3- Martine Aubry n’a pas décidé de ne pas être candidate.

4- DSK et Martine Aubry décideront ensemble le moment venu.

5- Nul ne peut donc parler en son nom.

6- Il n’y a ni opposition ni concurrence entre les amis de Dominique Strauss-Kahn, la preuve ils se coordonnent.

7- Chacun, comme c’était le cas depuis des mois, réunit ses amis.

8- La coordination du mardi soir qui réunit Vincent Peillon, Michel Destot, Claude Bartolone, Manuel Valls, Pierre Moscovici, Jean-Christophe Cambadélis et leurs amis n’est ni un nouveau courant, ni un comité politique de DSK, ni une défiance vis-à-vis de Martine Aubry, Ségolène Royal ou François Hollande. C’est simplement l’envie d’échanger entre pro-DSK.

9- Le problème de l’heure reste la popularisation du projet, parce que le Parti socialiste doit faire la démonstration qu’il n’a pas que des candidats mais aussi des idées.

Les commentaires2 Commentaires

  1. Brindejont dit :

    Jean-Christophe, au delà du problème de candidature ou pas pour lequel j’attends patiemment, ne serait-ce pas le moment, après l’élimination de Ben Laden, de repasser une couche insistante sur la nécessité, pour la France, de se retirer d’Afghanistan ? Nos soldats pourraient certainement être beaucoup plus utiles ailleurs !

  2. topaz dit :

    Il faut arrêter de tourner autour du pot. Le PS a des idées mais navigue en plein brouillard.

    Le respect de la parole donnée de Martine Aubry : obligée contre son gré de démentir des allégations infondées. Elle a mené la danse avec brio. Laissons-lui l’honneur et la primeur d’une déclaration officielle au moment où elle le jugera opportun, et dont elle n’a jamais esquivé l’échéance.

    La stratégie des 3 temps de François Hollande : 1er temps je n’attaque pas Sarkozy avant d’être sûr de me placer (les cantonales). 2e temps je fais un réquisitoire en règle du pouvoir en place et quelques propositions (Clichy). 3e temps je défends bec et ongle la place forte que j’ai construite et j’attaque mes concurrents (la primaire).

    Le respect des codes de Dominique Strauss-Kahn : malgré son modernisme et son appétence pour les technologies de pointe, DSK est somme toute un homme de tradition, qui a le respect de certains codes de valeur. Il est avec une femme, il officialise sa relation et il l’épouse. Il est ministre et impliqué dans une affaire préjudiciable au gouvernement dont il fait partie, il démissionne. Alors que son parti est sous le choc, il est le tout premier à appeler à voter Chirac. Il s’est engagé au FMI, il ira jusqu’au bout de ce qu’il considère être, dans l’action et dans la réserve, sa mission. Il a souhaité un échéancier allongé au PS, il le respectera avec la rigueur obligée, l’audace et les risques encourus. En survolant Paris, il doit se dire que la France le vaut bien et que les Français … comprendront !