Le lapsus présidentiel: l’affaire Lagarde est un « risque maîtrisable »

par · 27 mai 2011

Comment un Président de la République, qui au passage préside le Conseil Supérieur de la Magistrature, peut-il déclarer devant des journalistes qui ont la tête ailleurs, dans l’affaire Lagarde « le risque est maîtrisable » ?

Il s’agit d’une atteinte à l’indépendance de la justice, un aveu de la capacité de pression de l’exécutif. Maitrisable le réquisitoire de Jean-Louis Nadal le plus haut magistrat du parquet de France… Enfin, c’est à peine croyable et personne ne moufte.

Alors hier Sarkozy traitait de Villepin de coupable, aujourd’hui l’affaire Lagarde est maîtrisable. Il y a là de quoi stigmatiser un scandale d’état.

Les commentaires2 Commentaires

  1. topaz dit :

    Je crois qu’il est temps que les Strauss-kahniens prennent clairement leurs responsabilités. Pour deux raisons : pour que vivent les idées de Dominique et par respect pour Martine Aubry. Face à la poussée de F. Hollande, elle qui a tant oeuvré pour cette échéance doit sortir de ce contexte imposé, la tête haute, soutenue et légitimée. Le pacte de Marrakech est contrarié mais il existe toujours. Martine Aubry doit le dire haut et fort, et vous devez la soutenir. Elle ne doit pas apparaîre, demain , dans le jeu politique du PS et de la gauche, comme l’opposante contrainte et forcée à François Hollande, mais comme la carte maîtresse du jeu. Vous n’avez pas non plus vraiment le choix, c’est pas sûr que ça marche, mais dans tous les cas, vous devez essayer. Ségolène voulait vraiment la place, elle l’a ratée. Martine ne l’a jamais vraiment souhaitée , peut-être l’aura-t-elle ….

  2. topaz dit :

    Le PS ferait bien de respecter le « no comment » sur la résidence de DSK. Ce n’est pas le sujet. C’était une condition judiciaire urgente. Anne Sinclair n’a probablement pas eu le problème du choix et nul n’a de leçon à lui donner sur la façon dont elle dépense son argent, pour son mari. Les jours prochains vont alimenter d’autres sujets, autrement plus sensibles, et il sera bien temps alors de les commenter.