Les commentaires6 Commentaires

  1. Nello dit :

    J’ai beaucoup de peine et ce qui arrive à Dominique Strauss Kahn est terriblement injuste.
    L’impuissance dans laquelle nous nous trouvons pour l’aider à sortir de là, est difficilement supportable.
    J’avais mon candidat et pour une fois cette campagne s’annonçait passionnante.
    Je ne vois , hélas, personne, aujourd’hui, s’opposer brillamment à Nicolas Sarkozy , non pas que ce dernier soit supérieurement intelligent, mais pour démonter ses contradictions et détricoter ses ficelles bien alambiquées, je ne voyais que DSK. J’espère bien me tromper.
    Jusqu’à hier, j’espérais naïvement, un retour de DSK, pour les primaires du PS.
    Il m’est très difficile, voire impossible, d’écarter l’hypothèse d’ une machination destinée a l’effacer définitivement de la course au pouvoir. Tout est si bien ficelé dans cette tragique
    histoire que cela ressemble à un super scénario hollywoodien.
    En ce qui me concerne , j’encouragerai J.C Cambadelis, ou P. Moscovici à y aller.

    Je soutiens de toutes mes forces DSK et sa famille dans cette lourde épreuve .

  2. michele dit :

    comme pendant ou après toute catastrophe, malgré la douleur et la peine extrême, il faut garder le cap!
    Tenir la tête bien droite, sourire et réussir à atteindre l’objectif.
    Mes pensées se tournent vers le couple DSK. Transmettez leur le soutien d’une dame qui était
    heureuse à l’idée d’avoir à la tête de la France un homme si compétent et chaleureux secondé par une épouse(Anne Sinclair) si professionnelle, si discrète et aimante et qui n’abandonne pas son mari…
    Ne vous préoccupez pas des personnes abjectes…. Je suis de tout coeur avec vous …..
    Un seul mot: COURAGE

  3. Dardillat Anne dit :

    Ce serait bien d’avoir un candidat Strauss Kahnien,mais c’est peut-être de l’utopie?

  4. Audibert dit :

    Et pendant ce temps, l’espoir renait en Italie.
    La gauche remporte MILAN après 15 ans de Berlusconisme.
    Et Piero Fassino est institué maire de TURIN

  5. topaz dit :

    @ Camba – Je lis avec retard -pas de poste le samedi dans ma campagne déserte- le Figaro Magazine. Après ce que j’ai lu, je pourrais écrire ma version. Elle est prête, mais j’attendrai la semaine du 6. Après une longue réflexion, je crois que vous la publierez, dans un souci de vérité, de sincérité car elle respecte la sensibilité de ce drame qui échappe à la presse.

  6. topaz dit :

    Tout est dit. Cependant en l’espace de quelques jours, un double verrou a sauté. Le premier dans l’évolution du regard porté sur les moeurs des responsables influents de tous horizons, le second dans la façon dont la gauche va appréhender l’élection présidentielle, sous la contrainte dans une attitude plus responsable. Il ne faudrait pas que ce soit le parti socialiste qui s’en éloigne !