La règle d’or de Nicolas Sarkozy: faites ce que je dis, pas ce que je fais !

par · 12 juillet 2011

Un déficit colossal de 140 milliards d’euros dont seulement 40 proviennent de la crise. Le reste, c’est la facture de Nicolas Sarkozy issue des exonérations fiscales et sociales sur les heures supplémentaires, la baisse de la TVA dans la restauration, le bouclier fiscal, les allègements des droits de succession, la réforme de l’ISF, etc…
Tout cela a coûté « bonbon » au Budget de la nation sans même un sucre pour l’emploi ou encore la croissance.

Devant le désastre réel de sa politique, Nicolas Sarkozy tente une manoeuvre de cour de récréation: « C’est pas moi, c’est le laxisme des socialistes », dit-il sortant de 17 ans de présidence de l’UMP.

Cette opération de camouflage doit être dénoncée avec vigueur. Les déficits, c’est Nicolas Sarkozy et la règle d’or dans la constitution, un déficit de sincérité.

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires1 Commentaire

  1. ANANAS dit :

    Sincérité?Vous avez dit « sincérité »?Il faut un sacré courage pour être sincère!En politique,c’est attitude rare.Mais,ça existe….