Frédéric Mitterrand existe puisqu’il polémique

par · 19 juillet 2011

On avait quitté le ministre de la culture après une lamentable polémique. Depuis rien. Un budget famélique, une imagination en berne, une animation aphone, peu, voir pas de questions lors des questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale. Le plus discret ministre de la culture sous la 5ème République, pour pas dire plus, se réveille pour tacler Martine Aubry et le Parti Socialiste. Leurs crimes: avoir envisagé une augmentation du budget de la culture. Un drame en effet qui nécessitait que le ministre sorte de son immobilisme. Voilà qui secoue le ministère de sa torpeur car sous Sarkozy: silence la culture dort !

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires1 Commentaire

  1. Patrick Palisson dit :

    50 % du budget du ministère de la culture, c’est moins de deux dixièmes de point de PIB. Pas de quoi ruiner le pays, donc. En revanche augmenter d’autant ce budget emblématique serait, par les temps qui courent, un geste politique particulièrement signifiant et bienvenu