Le Galibier: la plus belle étape depuis une décennie

par · 21 juillet 2011

Andy Schleck qui s’envole tel un Charly Gaul dans l’Izoard et dans le vent. Laissant les sceptiques à leur commentaire. Il tient dans la plaine et résiste dans le Galibier a un Cadel Evans qui seul va combler deux minutes sur Schleck. Pendant que Thomas Voeckler garde le maillot jaune pour une poignée de seconde soutenu par un étonnant Pierre Rolland qui était le seul à pouvoir suivre Andy Schleck lors de son démarrage. Alors que Contador et Sanchez s’effondraient et que les autres passaient par la fenêtre comme on le dit dans le tour. Quatre vingt coureurs hors délais dont le maillot vert. Palpitant et captivant.