La bonapartisation de Barack Obama

par · 26 juillet 2011

Le Président des Etats-Unis a décidé d’utiliser les négociations en vue d’un accord bi-partisan sur la dette américaine pour s’élever au dessus du Congrès. En s’adressant directement à la nation américaine, stigmatisant ainsi les politiques qui sont incapables d’être à la hauteur des enjeux, Barack Obama poursuit plusieurs objectifs.

Budgétaires évidemment, il s’agit de s’éloigner du défaut de paiement. Mais aussi politique. Il se fait rempart de l’intérêt général face aux « politiciens de Washington ». Électoral aussi, en opposant l’augmentation des impôts aux coupes sombres dans le domaine social.

Enfin, il s’élève au-dessus des républicains et démocrates en sachant que les républicains sont tenaillés par le Tea Party. Barack Obama tente de coincer les républicains, reprendre l’initiative et s’imposer comme LE Président face à tous ses concurrents

Les commentaires2 Commentaires

  1. realisteounaif dit :

    Obama, à la différence de certains, joue avec habileté la hauteur de vue.
    Mais comme d’habitude il ne s’attaque pas aux causes des bulles financières :
    – Absence de régulation efficace des fonds spéculatifs
    – Absence de mesures efficaces contre les paradis fiscaux dont bénéficient tant de firmes américaines pour ne pas payer d’impôts, une des causes du trou budgétaire

    La manoeuvre politique ne doit pas occulter les risques que l’absence de volonté de régulation financière des Américains fait courir au monde entier.
    Les crises économiques successives c’est le chômage !

  2. ANANAS dit :

    L’analyse est fort pertinente.