Mois août 2011

31 Août

2 Comments

Le CSA doit suspendre l’autorisation d’émettre de Sud Radio !

par

« Pensez-vous que le fait que DSK soit juif l’ai aidé avec la justice aux Etats-Unis ? » nous dit Sud Radio et tout le monde s’en fout ! Qu’en pense Arnaud Montebourg procureur de DSK et l’ensemble des éditorialistes de gauche ? Qu’en pense le ministre Frédéric Mitterrand ? Qu’en pense la LICRA, le MRAP, Sos Racisme et la Ligue des Droits de l’Homme ? Qu’en pense Robert Ménard nouvelle recrue de Sud radio ?

Comment peut on accepter qu’un média professe un antisémitisme rampant sans que personne ne s’en offusque ? La communauté juive française est en émoi et je la comprends. Je demande au CSA de suspendre l’autorisation d’émettre de sud radio.

31 Août

Commentaires fermés sur Angela Merkel dans les turbulences

Angela Merkel dans les turbulences

par

Les sondages ne sont plus favorables à la chancelière: 32% pour la CDU, mais 5% pour le FDP, alors que le SPD est annoncé à 28%, les Verts à 20% et Die Linke à 8%.

La plupart des leaders du SPD sont en tête et M. Westerwelle, ministre FDP des affaires étrangères est la proie d’une campagne à répétition pour ses bourdes à répétition. La dernière en date étant sur la Libye où il a loué le blocus, lui qui était contre l’intervention du conseil de sécurité. Ajoutons que l’on s’inquiète à Francfort du risque de récession, ce qui pénaliserait les exportations allemandes. Tout ceci à fait dire publiquement à Helmut Kohl: « je ne sais plus ce que veut l’Allemagne ni où elle va ». Mais ce n’est pas tout. La cour constitutionnelle allemande doit rendre public sa décision à propos de la constitutionnalité de l’aide à la Grèce. Le magazine Focus annonce une décision défavorable. Enfin, Mme Merkel va avoir beaucoup de difficulté à obtenir une majorité parlementaire. Vingt députés de sa coalition ont annoncé qu’il ne voteraient pas la dotation du FSES.

Voilà la chancelière prise entre les salariés qui n’en peuvent plus de supporter le poids de la compétitivité allemande, les industriels qui ont peur de la récession et les milieux financiers qui ne veulent pas payer. Elle est ne perte de vitesse dans les sondages. Et sa coalition est virtuellement minoritaire. Ceci au moment où le SPD est en passe de gagner la ville de Berlin.

30 Août

2 Comments

[Verbatim] Jean-Christophe Cambadélis au 20h de France 2

par

Jean-Christophe Cambadélis au 2oh de France 2 ce soir: « Je regrette que Dominique ne soit pas dans la primaire mais c’est ainsi (…). Le Parti socialiste est dans un autre cycle, celui de la primaire. (…) DSK est maintenant libre. Il discutera avec Martine Aubry de ce qu’il fera dans la campagne interne ou externe. »


30 Août

Commentaires fermés sur [Parti Socialiste] Iran

[Parti Socialiste] Iran

par

Plusieurs dizaines de prisonniers politiques, injustement condamnés par le régime iranien, viennent d’être libérés. Il s’agit de ceux qui ont été arrêtés après l’élection frauduleuse de Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009 et qui avaient purgé une partie importante de leur peine.

De nombreuses personnes, notamment des responsables des partis réformateurs, sont toujours en prison et les deux dirigeants du Mouvement vert, l’ancien Premier ministre et le véritable vainqueur de l’élection présidentielle en 2009, Mir Hussein Moussavi et l’ancien Président du Parlement, Mehdi Karoubi, restent maintenus en résidence surveillée dans des conditions inacceptables.

Le Parti socialiste réaffirme son soutien et sa solidarité à tous ceux qui luttent pacifiquement pour la démocratie, la liberté et la justice. Il demande une nouvelle fois la libération sans conditions de tous les prisonniers politiques et la fin des restrictions imposées aux leaders du mouvement vert.

Il appelle le gouvernement français et l’Union européenne à rester mobilisés pour obtenir de la part du régime iranien le respect de ses engagements internationaux en matière de droits de l’homme.

28 Août

2 Comments

Nouvelles de La Rochelle. Fin.

par

La compétition sans division c’est ce que je demandais et ce fut le cas. L’université d’été avait été bâtie pour être émolliente, un évitement collectif de peur de la division. Le risque était dans la période des crises qui s’ouvre, que le PS apparaisse mièvre, sans passion, seulement préoccupé par la gestion, pariant sur le rejet de Nicolas Sarkozy. On ne gonfle pas les voiles de l’espoir en les affalants. Les marins de La Rochelle le savent.

Le reste chacun a obtenu ce qu’il était venu chercher. Martine Aubry s’impose comme la candidate du sérieux, du changement, unitaire et volontaire. Ségolène Royal se veut le héraut des sans voix, la foi dans son destin. François hollande, enfin candidat « normal », il voulait confirmer qu’il faisait la course en tête. Les militants ont été impeccables. Si les applaudissements n’ont pas manqué pour les candidats, et l’ovation pour Martine Aubry fut impressionnante lors du dîner de clôture, aucune faute de goût, aucun anathème envers les concurrents. Ce qui augure de vraies primaires maîtrisées. Quant aux sondages, aucun sondeur ne connaît le corps électoral faute de précédents Alors gare aux surprises… C’est la campagne qui détermine l’issue de la campagne.

27 Août

1 Comment

Nouvelles de La Rochelle: enfin la compétition cordiale !

par

Il était temps ! Face à la multiplication des défis et à l’échec de Nicolas Sarkozy, le Parti Socialiste doit démontrer qu’il débat avec passion sur l’alternative et ne se réfugie pas dans des débats lénifiants, sinon les français ne feront pas confiance au Parti Socialiste pour changer le pays (7o% des français estiment le Parti Socialiste incapable de le faire).

Alors Martine Aubry a marqué sa différence dans une réunion où 9o départements étaient représentés… Volontaire sur le changement, exigeante sur les solutions concrètes: chômage, les déficits, etc… Crédible dans ses propositions pour juguler la crise, pugnace et efficace contre Nicolas Sarkozy. Elle est incontournable dans le rassemblement des socialistes européens ou de la gauche. Elle est déterminée à changer la société et a en faire une identité. Martine Aubry démontre qu’elle a le caractère pour tenir la barre dans la tempête.

Martine Aubry en tête dans les sondages lorsqu’il s’agit d’incarner les valeurs de la gauche, Francois Hollande n’est plus le seul à battre Nicolas Sarkozy (Ils font jeu égal dans ce domaine). Martine a volontairement concentré son offensive médiatico-politique sur ces 15 derniers jours. Tout est donc ouvert dans ces primaires qui vont mobiliser d’abord la militance de gauche… Rien n’est plié, contrairement à certains commentaires, d’autant que le sondage IPSOS plaçant François Hollande largement devant, indique que près de la moitié des sondés sont prêt à changer. Autant dire que la période est cruciale pour la décision.

26 Août

6 Comments

La Rochelle: la période n’est pas aux « chochottes » !

par

La guerre, le terrorisme, la grande criminalité, la crise finale du modèle financier, la révolution du mode de production, la panne de l’europe, l’échapée solitaire de l’Allemagne, les déficits, le chômage, la montée des « émergents », le vieillissement, le casse-tête énergétique, le péril écologique !!

Jamais les défis n’ont été aussi intraitables, durs, complexes. Et on voudrait une primaire « pépère ». Il faut être intraitable sur deux points: Le respect pendant et l’unité après. Mais de grâce, laissons la place à l’incarnation, à la compétition, ne stérilisons pas les primaires. Nous voulons un ou une présidente qui tienne la barre. Alors ne jouons pas les chochottes au premier chuchotement. La capacité à rassembler est indissociable de celle de trancher et d’affronter l’adversité. La présidence qui vient ne sera pas un dîner de gala. Et les primaires servent aussi a voir qui a la trempe d’affronter des tempêtes !

25 Août

Commentaires fermés sur François Fillon: de l’esbrouffe pour un pouvoir à bout de souffle.

François Fillon: de l’esbrouffe pour un pouvoir à bout de souffle.

par

Le énième plan d’austérité de François Fillon ressemble tellement à un compromis entre des intérêts contradictoires, que l’on se dit que cela a du être laborieux. Il fallait trouver 1o milliards sans revenir sur la TVA dans la restauration, ni trop écorner le dispositif des heures supplémentaires, vestige du sarkozisme triomphant, ni évidemment apparaitre trop marqué contre les salariés. Taxer la consommation sans réduire la croissance exsangue.

Alors François Fillon, pendant que Nicolas Sarkozy jouait les chefs de guerre avec le représentant du Conseil National de Transition en Libye, chercha la martingale et ne la trouva pas. Taxer les sodas, le tabac et l’alcool c’est tout à la fois socialement marqué et ne va pas rapporter. La taxation des plus riches ne devrait pas les faire fuir en Belgique. Et la mesure sur les heures supplémentaires est cosmétique. De l’esbroufe pour un pouvoir à bout de souffle.

24 Août

2 Comments

«La thèse d’un retour à la manière du comte de Monte-Cristo est un peu romanesque»

par

Jean-Christophe Cambadélis, principal lieutenant de Dominique Strauss-Kahn en France, se réjouit de l’abandon des charges par la justice américaine -«nous savions que tout allait s’effondrer» -, mais enjoint socialistes et commentateurs politiques à ne pas brûler les étapes.

Que ressentez-vous à l’issue de ces cent jours de tourmente politico-médiatique ?

Une très grande joie teintée d’un peu d’amertume. Je suis heureux pour Dominique, pour Anne [Sinclair], pour leurs enfants, pour nos copains mais aussi un peu furieux : on a jeté à terre un destin sur la base d’une seule allégation contestable et qui aurait pu être contestée. Ces cent jours ont un côté terrifiant.

Quel avenir pensez-vous que Dominique Strauss-Kahn va se choisir ?

Depuis trois mois, il ne pense qu’à une chose : le coup de maillet du juge. Pas le coup d’après.

Peut-il, veut-il revenir dans le jeu politique français ?

La thèse d’un retour à la manière du comte de Monte-Cristo est un peu romanesque. DSK, quoique sa mémoire soit exceptionnelle, n’a jamais été un homme qui se précipite. C’est un garçon qui réfléchit beaucoup. Aujourd’hui, on entre dans le temps de la reconstruction. Après le temps judiciaire, c’est le temps humain. Précipiter les étapes, ce serait faire fi de ce qui lui est arrivé. Dominique Strauss-Kahn a vécu une injustice planétaire, il a été cloué au pilori médiatique mondial. Il a été la cible des qualificatifs les plus violents, des analyses psychologiques les plus douteuses. Tout cela a été d’une violence inouïe. En tant qu’ami, je lui dis : prends d’abord soin de toi.

La primaire socialiste, dont il était un des favoris, a commencé sans lui. Pensez-vous qu’il puisse y participer, en soutenant l’un ou l’autre des candidats ?

Le précipiter dans le chaudron politique français après ce qu’il a subi, est-ce un conseil d’ami ?

Peut-il intervenir plutôt sur la scène financière internationale, qui connaît une très grave crise en ce moment ?

Intégrons ce fait: Dominique Strauss-Kahn retrouve un avenir, car il ne risque plus la prison. Il est totalement libre. Judiciairement évidemment, mais aussi parce qu’il n’a plus aucune contrainte… Il n’est plus directeur du FMI – il le regrette – et n’est pas candidat à la primaire du Parti socialiste. Il reste un homme d’Etat, une fantastique machine intellectuelle avec une expertise économique mondialement reconnue, dans une crise systémique non résolue. Ce qu’il fera personne ne peut le décider à sa place.

Par LAURE BRETTON