Grande-Bretagne: après les indignés, les enragés

par · 9 août 2011

Partout en Europe gronde la colère contre un système qui privilégie la rente du capital sur le travail. Le modèle anglo-saxon qui a crée une croissance autant vertigineuse qu’artificielle, à coups de capitaux fictifs et flottants, bâtit sur la spéculation sans contrepartie productive. Ce système privilégie le profit à court terme, indépendamment de toute référence humaine. Le système libéral spéculatif va à la catastrophe, exigeant chaque jour son lot de résultats à deux chiffres, imposant aux états une rentabilité hors norme, après que ces derniers les eu sauvés. Mais les conséquences sont épouvantables sur le globe : famine, chômage, précarité, société dual, nationalisme, séparatisme, racisme, etc… Sans oublier les explosions sociales, déjà le sud arabo-musulman s’est mis en mouvement. Hier c’étaient les « indignés », mais lassés de faire du lèche-vitrine devant une prospérité réservée à d’autres, ce sont maintenant les « enragés » de Grande-Bretagne… Et les marchés exigent encore un tour de vis pour leurs bénéfices…