DSK, il y a 100 jours, 24h après les faits, Je déclarais:

par · 22 août 2011

« Après la stupéfaction, après les accusations, après la tristesse, le temps de la défense et de l’amitié est maintenant arrivé ! Le temps de la spéculation viendra plus tard.

La défense, car il y a beaucoup de contradictions dans le dossier, à commencer par la fuite dont on reconnaît maintenant qu’elle n’a pas eu lieu. Je ne crois pas au complot mais on sait que l’on avait prédit le « feu nucléaire » lorsqu’il ferait son premier pas de candidat.

L’amitié ensuite. Dominique Strauss-Kahn va parler et ses amis seront à ses côtés, avec ses proches. Nous serons à ses côtés, nous le défendrons, nous ne pouvons pas croire à sa culpabilité et il sera bientôt au milieu de nous.

Enfin, sous une forme ou sous une autre, avec DSK nous l’espérons, le traumatisme sera surmonté, nous le devons aux français et à la gauche »

Les commentaires13 Commentaires

  1. zoumzoum dit :

    La justice américaine a renoncé à faire le procès pénal sur la base des lourdes charges initiales (pour lesquelles il faut l’unanimité du jury pour prononcer une peine).

    La fille a menti sur des faits qui n’ont rien à voir et sur une partie de la description des faits qui se sont déroulés après qu’un rapport sexuel de quelques minutes qui, lui, a bien eu lieu (entre 12h06 & 12h13 heure de l’appel à sa fille et présence relevée de l’ADN de DSK)

    Cela fait de DSK un innocent au sens juridique et au regard des lourdes charges initiales qui lui auraient valu la prison, mais cela n’en fait pas un innocent tout court et non plus un innocent de tout dans l’affaire.
    L’image de DSK et son avenir politique en ont pris un coup, certes, mais ce procès aura révélé des aspects de sa personnalité qui restaient cachés de beaucoup (même, à les entendre, de certains de ses proches mais pas tous).
    TOUT CECI N’AJOUTE RIEN DE BON A L’IMAGE DE LA FRANCE DANS LE MONDE, MAIS AJOUTE A LA FUTILITÉ D’UNE OPINION PUBLIQUE QUI LUI FUT SI FAVORABLE !

  2. Eva-Lou dit :

    Par ler dignité et leur classe, Anne et Dominique n’ont fait que confirmer à quel point ils méritent de devaient former le futur couple présidentiel. Nous sommes tous salis par cette haine infâme rebattue dans une curée médiatico-politique abjecte. On a tous plus que des intuitions sur le(s) commanditaire(s). Puisse Dominique retrouver encore plus de force morale et de puissance intellectuelle, si c’est possible, pour illuminer les debats et la scène politique. Je suis sùre qu’il a cette envergure rare. Certains charismes sont indestructibles. Quand je pense à ce qu’on lui a fait vivre à la prison de Riker’s Island, je me dis qu’après une telle épreuve, on peut tout surmonter. Merci de l’entourer et de l’encourager à revenir très très vite dans le débat. Si seulement il pouvait encore devenir président !

  3. J6F dit :

    @ Voltaire et aux autres

    Oui, on ne fut guère de résistants. Il fallait du courage, n’est-ce pas ? La place de Grèves nous attendait. J’étais strauss-kahnien avant le 14 mai, j’ai continué d’être strauss-kahnien depuis le 14 mai et suis plus que jamais strauss-kahnien.
    Laissons-le respirer… Et voyons comment imaginer tranquillement mais fermement la riposte

  4. J6F dit :

    Enfin ! Que diront les Nicolas Demorand, Laurent Joffrin et autres journalistes qui ont dit pic que pendre de Dominique ? Qui ont fait son procès avant l’heure ? Feront-ils (enfin) leur mea-culpa ? Ils ne l’ont pas fait et ne le feront jamais.
    Désolé mais je ne peux encore écarter un complot de pied nickelés… Eh bien, je peux en témoigner, il n’était pas bon d’être un « défenseur » de Dominique. Il ne manquait que les crocs du boucher.
    Mes amitiés à Dominique

  5. Voltaire dit :

    Mazaltov, Mabrouk, Félicitations
    Le cauchemar est fini. Ca a été dur pour tout ceux qui, comme moi, depuis le début, ont cru en l’innocence de Dominique. Comme il fut difficile de défendre, sur les forums [notamment sur le blog de Morandini], l’innocence de DSK contre ceux qui étaient aveuglés par la cupidité d’une menteuse.
    J’ai été interdit de m’exprimer sur ce blog sous plusieurs pseudos [Sinclair34, Véritor,…] pour avoir eu le tort d’apporter la contradiction à mes contradicteurs.
    J’ai le sentiment que nous avons été quelques rares résistants à rappeler qu’il ne s’agissait que d’une accusatrice et que nombre de faux-culs qui parlaient d’une « victime » prétendront avoir soutenu Dominique, comme la corde soutien le pendu.
    Il avait raison celui qui disait que « Le ventre est encore fécond d’où est sorti la bête immonde… »

  6. madame Le Gall armen dit :

    Tellement heureuse et soulagée de voir DSK sortir blanchi de cette horrible affaire,pour lui-meme comme pour sa famille et ses amis!!!
    Il leur reste maintenant à faire table rase de ce cauchemar éprouvant:j’admire son courage,celui de sa femme et de toute sa famille
    Ses vrais amis n’ont jamais douté de son innocence face aux accusations ordurières et mensongères de N.Dialo.
    Toujours est-il que DSK nous est indispensable : j’espère qu’il pourra reprendre un role à sa mesure dans la vie politique française!!!
    (je ne suis pas socialiste …mais c’est pour lui que j’aurais voté!!!!)

  7. Tinetine dit :

    Quelle justice ira chercher qui est derrière ce traquenard : les services secrets français ? Américains ? Le FMI ?
    Et maintenant ? On lui avait promis le feu nucléaire dès qu’il mettrait les pieds en France.
    Que lui réserve-t-on à son arrivée, la semaine prochaine ?

  8. topaz dit :

    Heureuse pour DSK et ses proches mais le fonctionnement de la justice américaine est bancal et iinjuste. Le non-lieu sera rendu sur les zones d’ombre de la vie passée de N. Dialllo, pas sur les faits. DSK n’est pas « blanchi » car on ne sait pas s’il est innocent ou coupable. Il bénéficie de ce non sens du doute raisonnable. Le procureur a fait le travail des avocats de DSK, à eux de prouver que l’agression n’a pas eu lieu !

  9. Audibert de Maisons Alfort dit :

    Mais, cher Jean Christophe, que n’avons-nous point entendu, que n’avons-nous point dû recevoir, que n’avons-nous pas dû encaisser pour avoir osé le défendre !
    Combien avons-nous été montrés du doigt, cloués au pilori pour avoir refusé de hurler avec les loups, pour avoir osé simplement rappeler la présomption d’innocence, rejetant les préjugés et les vieux adages moisis par la haine.
    Au cœur de la tempête, pas un seul instant, nous n’avons douté. Nous avons su afficher clairement notre indéfectible soutien. La flamme de notre confiance ne s’est jamais éteinte.
    II ne reste qu’à balayer les cendres de la rumeur, du mensonge et du mépris.
    Audibert de Maisons Alfort

  10. dominique ch. dit :

    Certes,mais quel cyclone que ces 100jours et.

    quel desastre dans la vie d’un homme,comment se reconstruire aprés ces infamies,qu’il sache que tous ces soutiens ne se sont pas dissous pendant cette abominable période

  11. Patrick Palisson dit :

    Celles et ceux, pas si nombreux, qui n’ont jamais douté de l’issue sont aujourd’hui ravis, émus et soulagés et, dans le même temps, d’autant plus désolés. Espérons que tous ceux qui ont tergiversé, pris leurs distances ou se sont lâchés sauront faire amende honorable. DSK va pouvoir retrouver une parole libre, la vie publique, et rejoindre, à son rythme, ses amis militants qui vont promouvoir dans la campagne électorale socialiste des idées qui pour beaucoup sont les siennes.

  12. FLo dit :

    Mouais bah comme je l’avais dit sur votre Fb

    « DSK l’homme incapable de résister à ses pulsions » et cela ne changera jamais , les journalistes françaises non cas bien se tenir . Il revient 🙂

  13. Voltaire dit :

    Le cauchemar est terminé.
    La Justice américaine, dans toute son horreur, a traité DSK de manière honteuse, sur la foi d’une menteuse.
    Cette même Justice reconnaît sue DSK est innocent.
    C’est la vérité judiciaire et personne n’a le droit de dire ou de penser autre chose.
    Mais personne non plus n’a le droit de le condamner à ne pas prendre toute sa place, celle qu’il voudra bien prendre, dans la prochaine campagne présidentielle.
    Yes, he Kahn