Mois septembre 2011

30 Sep

3 Comments

Attention à la bulle sondagière

par

Laissons de coté les sondages personne n’y croit plus. A part quelques journalistes par facilité de langage, ce qui créé un halo virtuel préjudiciable à la compétition. La grande force de François ne réside que dans l’autoréférentialité médiatique qui, comme pour Ségolène hier, lui promet le succès (ses efforts pour ne pas choquer la doxa médiatique l’aident en cela).

Mais comme pour la pauvre Ségolène, aussitôt désigné, le flux médiatique s’inversera. En faisant un candidat moins fort qu’on ne le croit. Il y a même un autre piège à cette position virtuelle de leader. C’est que pour s’y maintenir, François raille les propositions-promesses de Martine et campe sur une posture on ne pourra pas tout changer ! Indépendamment du fait que l’on a rarement vu un candidat gagner en proposant sur l’essentiel de ne pas changer. Cela nous rappelle furieusement notre ami Lionel Jospin qui avait fait -sur la base des mêmes sondages- de la nécessité de chasser Chirac la clé de voûte de sa campagne. Et au premier tour, si on est pas identifié constant et cohérent on est grignoté par tous les bouts. On ne gagne pas sur un rejet, mais un projet, un espoir d’autre chose autrement.

Alors attention danger !

29 Sep

1 Comment

Primaire: le premier tour se précise, le second s’annonce !

par

Le débat fut de qualité et le clivage est en train de s’affirmer. Même si, Martine Aubry et François Hollande ont pris soin de ne pas se laisser enfermer dans un camp tentant tour à tour d’occuper une position centrale. Une gauche ambitieuse s’oppose à fleuret moucheté à une gauche réaliste. Ce n’est pas nouveau Mitterrand, Rocard ou Jospin, Emmanuelli ont déjà occupé ces espaces. Si les deux sont condamnées à s’entendre, elles ne pèsent pas le même poids en vue du second tour. Hollande, Valls, Baylet et Aubry, Royal, Montebourg ont marqué leurs différences et ce n’est pas indifférent dans le vote utile au premier tour et dans la perspective du second. Où sera le centre de gravité de la gauche pour la présidentielle ? Voilà l’enjeu au-delà des personnalités. Dans cet exercice, Martine Aubry a été la plus précise, la plus volontaire, la plus rassembleuse.

– La plus précise dans les solutions: loin des généralités, elle a fait preuve de clarté. Le sérieux plutôt que le verbeux, c’est la marque Aubry. Sur les licenciements, elle propose une action avant qu’il ne soit trop tard. Sur la stratégie de sortie de crise, elle trace un chemin pour lutter contre les déficits financiers et de croissance. Sur les allocations familiales, elle dit que l’aide de l’Etat (allocations familiales et quotient familial) doit être la même pour chaque enfant : 250 € par mois, 3000 € par an, alors qu’actuellement, cela va de 0 à 5000 € pour les plus riches. Sur le recrutement des policiers et des gendarmes, elle s’engage sur 10 000 postes sur 5 ans pour un coût de 300 millions d’euros par an.

– La plus volontaire aussi dans les engagements: quand certains sont fatalistes, elle fait preuve d’ambition. Sur l’emploi des jeunes, elle veut rendre possible la première expérience professionnelle pour 300 000 jeunes plutôt qu’un cadeau de 8 milliards d’euros aux entreprises et surtout aux plus grandes sans garantie d’embauches durables. Sur le SMIC, elle prend un double engagement: un coup de pouce chaque année pour qu’il augmente autant que les salaires et le rattrapage du retard pris depuis 2007, soit un demi-mois de salaire en plus (500€ nets).

– La plus rassembleuse de la diversité des positions: Martine Aubry se veut centrale à gauche. Tout en rassemblant les gauches sur le commerce mondial, entre l’autarcie et le libre-échange sans règles, elle propose le juste échange et la réciprocité commerciale. Sur le pouvoir d’achat, elle propose d’agir pour la croissance et le SMIC, mais aussi pour réduire les dépenses du quotidien (encadrement des loyers, tarifs essentiels pour électricité et gaz). Sur la sécurité, elle propose des réponses justes et proportionnées dès le premier acte de délinquance. Sur l’immigration, elle propose une politique ferme et humaine.

– Enfin, dès la première minute du débat, elle est la seule à se projeter le 7 mai, au lendemain de son élection: pour engager le plan anti-crise en France, pour rencontrer la chancelière allemande dès le premier jour du quinquennat pour réorienter l’Europe. Avec pour la première fois une affirmation net pour le juste échange.

Si elle est précise pour le premier tour et rassembleuse pour le second, c’est que maintenant tout le monde a compris: Il y aura deux tours et cela va se nouer entre Hollande et Aubry.

27 Sep

1 Comment

Pas d’euphorie, la gauche doit rester concentrée sur la crise

par

Tout ce qui est politicien est à zapper, tout ce qui est commentaire des affaires abîme. Le pays veut une sortie de crise. Il faut une vision, une cohérence, une alternative. C’est ce qui se joue pour l’instant, le destin de notre pays et la victoire de la gauche. En ce moment c’est le ressentiment, en février ce sera le choix. Il faut dire nettement Nicolas Sarkozy et Angela Merkel nous mènent à la récession. Le seul moyen de conjurer une crise type 1929 c’est:

1- Casser la spéculation. La BCE doit intervenir massivement sur le marché de la dette. Les ressources du fond de stabilité financière que la cour de Karlsruhe n’a pas condamné et que le Parlement allemand va adopter doivent doubler. L’abcès doit être crevé. Il faut engager une restructuration organisée de la dette grecque.

2- Sortir par la politique. Avec un gouvernement de la zone euro qui agirait à 3 niveaux, d’abord une capacité d’emprunt et de ressources propres avec la taxe de 0,05 prélevée sur les transactions financières. Ensuite, le transfert d’une part de la dette nationale des états à une instance européenne via la création de eurobonds. Enfin garantir nos banques par l’action du fond stratégique d’investissement par exemple.

3- Construire une stratégie de croissance qui s’attaque aux trois déficits : de finances publiques, d’emplois, de compétitivité, en supprimant 10 milliards de niches fiscales sur les 70 crées depuis 2002, en parallèle baisser de 20% l’impôt pour les entreprises qui réinvestissent, mais augmenter de 40% pour celles qui versent des dividendes. Supprimer la défiscalisation des heures supplémentaires et affecter ceci à un plan emplois jeunes par exemple.

Bref, une stratégie qui tourne le dos à l’argent qui dort. C’est seulement ainsi que nous serons sérieux et audacieux. Ce triptyque doit déboucher sur la relance d’un secteur industriel, sur la séparation des activités de dépôt et d’affaires des banques, par la création d’agences de notation indépendantes. Et à plus long terme la lutte contre les paradis fiscaux et taxe sur les transactions financières dans le monde entier.

27 Sep

Commentaires fermés sur [Parti Socialiste] Iran

[Parti Socialiste] Iran

par

Un tribunal révolutionnaire de Téhéran vient de condamner à 11 ans d’emprisonnement avec sursis, la vice-présidente de l’Association de défense des Droits de l’homme en Iran, Madame Nargues Mohammadi.

Madame Mohammadi, également présidente du Conseil national de la paix, est une militante connue des droits de l’homme. Elle n’est membre d’aucune formation politique en Iran.

Le Parti socialiste dénonce avec fermeté la condamnation de Mme Mohammadi et les mesures de pressions physique et morale allant jusqu’à l’emprisonnement arbitraire que le régime iranien impose aux écrivains, aux cinéastes, aux avocats et aux représentants de la société civile.

Le Parti socialiste n’oublie pas que plusieurs dizaines de personnalités politiques et sont toujours prisonniers en Iran. Il réitère sa demande de libération immédiate de ces prisonniers d’opinion.

27 Sep

Commentaires fermés sur Déplacement dans l’Allier pour soutenir Martine Aubry

Déplacement dans l’Allier pour soutenir Martine Aubry

par

 

Jean-Christophe Cambadélis était hier dans le département de l’Allier pour soutenir Martine Aubry. La journal La Montagne a publié un article que vous pouvez télécharger ici. Pour lire l’article en ligne cliquez ici.

 

 

26 Sep

Commentaires fermés sur La gauche peut être battue par la crise.

La gauche peut être battue par la crise.

par

Le bilan économique et financier de Nicolas Sarkozy est catastrophique. Il peut être sanctionné par une dégradation de la note financière. Et là le piège se refermera. A ceux qui en rajoutent dans l’austérité pour être bien notés, Nicolas Sarkozy leur proposera l’union pour le désendettement. Évidemment il ne le feront pas. Pour les autres, il soulignera l’irresponsabilité d’un sabre de bois face à la crise. Le paradoxe est là, avec une dette publique de 85%, c’est un déficit de 57% du PIB. Une croissance émolliente. Un chômage repassant au dessus des 10%, une balance commerciale atteignant 75 milliards d’euros de déficit. La responsabilité de Nicolas Sarkozy est totale. Tout mène à la sanction. A la sanction du peuple certainement, mais avant cela à la sanction des agences de notation.

Mais celle-ci ne lui sera pas totalement imputée. Pire elle lui offre un jeu délétère que suggère ou prépare François Fillon: l’union nationale pour éviter le K.O voir le chaos.

Si le Parti Socialiste ne reste pas sur son épure: « la lutte contre les déficits mais pas au prix d’une récession ». Si il ne pointe pas maintenant l’ardoise de Nicolas Sarkozy. Si il se laisse entraîner sur le terrain de Nicolas Sarkozy l’austérité, comme en 2002 Lionel Jospin s’était laisser entraîner sur la sécurité. Nous serons dans la seringue: entre une droite et un centre qui nous en demanderont plus et une gauche de la gauche qui exigera moins. Il ne s’agit ici que de politique. Mais les primaires sont faites pour cela. La situation exige un retour à l’orthodoxie du programme socialiste, autant pour lutter efficacement contre la crise que pour éviter le piège de celle-ci.

catégorie Ecrits, Expressions

Tag ,

25 Sep

2 Comments

Elections sénatoriales: Un symbole, un présage, une nouvelle donne

par

Un symbole historique, car ce dernier bastion, réputé imprenable grâce à son mode de scrutin est tombé. Un présage, car ce scrutin marque l’affaiblissement de Nicolas Sarkozy et le mouvement rampant à gauche en France. Une nouvelle donne, car la droite est maintenant entravée et la gauche pourrait demain gouverner sans l’être.

24 Sep

1 Comment

Dans le 19 ème, on déambule et ça turbule pour Martine Aubry !

par

Cette après-midi, munis de tracts, tee-shirts, drapeaux, banderoles et soleil avec les militants, sympathisants, soutiens de Martine Aubry, nous sommes allés à la rencontre des riverains et des responsables associatifs des quartiers populaires du 19ème arrondissement.

Que de personnes rencontrées, d’échanges constructifs et motivant avec des riverains, associatifs, flâneurs du canal de l’Ourcq qui nous ont interpellé, encouragé et exprimé leur engagement autour de la candidature de Martine Aubry, mais plus largement autour du Parti Socialiste .

Chacune et chacun se revendiquant ouvertement et fermement d’une volonté d’en finir avec l’UMP et le sarkozysme.  Un été indien dans le 19ème où il est de plus en plus évident que l’anti-sarkozysme est à son zénith !

24 Sep

1 Comment

La bourde de Jean-Pierre Jouyet : un pavé dans la campagne de François Hollande.

par

L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Jean-Pierre Jouyet vient de déclarer sa flamme pour François Hollande. C’est amical mais encombrant. Car il a assorti sa déclaration des raisons de son engagement. L’union nationale pour une vraie politique « de réduction des dépenses« . On s’interroge ! Dit-il tout haut ce que François Hollande pense tout bas ?

Le patron de l’autorité des marchés financiers dit: « François Hollande s’est fixé d’avoir un retour à l’équilibre en 2017…« . L’embauche d’enseignants oui si « vous réduisez des dépenses ailleurs« . Pour ce désendettement il faut « des compromis droite/gauche. C’est à dire que ça dépasse les enjeux partisans« . Alors soit François Hollande est sur cette orientation, ce que je ne crois pas, parce que cela voudrait dire : le programme PS « je ne l’appliquerais pas« . Soit il n’est pas sur cette ligne, et il vaudrait mieux le dire. Il y a bien deux orientations dans la gauche dite « réaliste« . Celle qui mise sur le désendettement total et celle qui comme DSK, Aubry ou Fabius veut éviter la récession « lutter contre la dette mais pas au prix d’une récession » (DSK sur TF1 le 18 septembre ).

Le ralentissement économique, la chute des marchés, la contraction du crédit, la dégradation du moral des ménages et des industriels, tout annonce la récession. Alors il faut rompre avec la logique de Mme Merkel et M. Sarkozy du tout désendettement. C’est à dire l’austérité renforcée. Ce n’est pas le chemin de Jean-Pierre Jouyet qui nous propose de l’accentuer. Outre que nous dirions la même chose que l’UMP, on choisira l’original à la copie. Il n’y a pas de place pour la gauche dans cet espace politique. Jean-Pierre Jouyet est logique, il revendique pour François Hollande l’union nationale. Là où Martine Aubry propose évidemment un chemin pour le Parti Socialiste et DSK a souhaité la victoire de la gauche (TF1 le 18 septembre). Et surtout on laisse l’illusion de l’alternative au Front national. Il va nous bombarder que c’est du pareil au même ! Souvenons nous du « Josrac-Chipin » de 2002 ! Mais aussi nous allons ainsi à la récession. Et on peut être battu par la crise économique, faute d’alternative ! Quel pavé dans la campagne de Hollande !

24 Sep

Commentaires fermés sur Rencontre avec trois associations du 19ème arrondissement

Rencontre avec trois associations du 19ème arrondissement

par

Jean-Christophe Cambadélis a rencontré trois associations, très actives dans le 19ème arrondissement, nous vous les présentons ici:

L’association ACASA Futsal.

Le sport et ses vertus pour permettre la prévention et la lutte contre l’enfermement des jeunes.

La pratique du Futsal est une pratique sportive bien définie et particulière. Inventée en 1930, elle s’organise selon des regles volontairement très éloignées du football et empruntées à d’autres sports tels le basket-ball et le handball.

Le FUTSAL c’est d’abord un sport qui a été inventé pour éduquer les jeunes sur les plans collectif et individuel, dans un esprit de tolérance et de non-violence.

Le FUTSAL permet de développer la technique du jeu de balle au pied, il offre de nombreuses autres spécificités qui n’ont aucun rapport avec le FOOTBALL, ce qui en fait effectivement un sport à part entière au Brésil, en Espagne, en Belgique, en Italie, en Russie, en Argentine, Paraguay, Vénézuela, Ukraine,…et dans le 19ème arrondissement en collaboration avec l’association Feu Vert.

L’association PLACE DES TEUFS

Domiciliée rue Compans et oeuvrant sur secteur Place des Fêtes dans le 19ème arrondissement de Paris, l’association Place des Teufs a pour objectif, la mise en place de projets, actions et évenements autour du sport, de la culture et de l’éducation dans le but de prévenir la délinquance en incitant des enfants et des jeunes aux pratiques sportives, utiliser un restaurant aux saveurs culinaires ouest africaine pour créer du lien social sur le quartier Places des Fêtes ; conscientiser des enfants et des jeunes sur les enjeux de la scolarité

L’association LE MELTING POTES DU 19EME

Association de défense des locataires Paris Habitat domiciliée rue Alphonse Karr dans le 19 ème arrondissement ayant pour objet la défense des locataires et l’organisation de la vie de quartier.

Leurs options : protection de l’environnement, soutien juridique, veille du respect des locataires, Leurs activités diverses : repas de quartiers, soirées thématiques..

Leur force : la présence, la tenacité dans les projets proposés, et la volonté de créer une vie de quartier basée sur des principes de « vivre ensemble ».

Le blog de l’association