La cour de Karlsruhe déclare la solidarité européenne constitutionnelle.

par · 7 septembre 2011

Ce n’est pas la fin des ennuis pour madame Merkel mais c’est un pas important pour l’Euro et l’Europe. La cour qui était le point d’appui du camp des faucons allemands anti-europe se dérobe à leur combat. Voilà qui ne règle pas non plus le problème de la zone euro mais va faire réfléchir les marchés. Le lobby anglo-saxon qui pariait, voir spéculait, sur l’éclatement de la zone euro voit la porte se refermer. Reste que la politique d’austérité préconisée dans toute l’Europe la conduit à la récession. Cette dépression économique qui combinerait chute de la production et chômage de masse est malheureusement le débouché prévisible d’une politique qui n’est pas une saine gestion mais une gesticulation.

catégorie Ecrits, Europe, Expressions

Les commentaires3 Commentaires

  1. topaz dit :

    Au final et en synthétique, avec lui c’était plié, sans lui ça l’est aussi ! C’est toute la tragédie de l’orgueil sans limite d’un parti politique qui a privilégié, souvent et sans réfléchir, les cheminements personnels à l’intérêt général, la carrière à l’idéologie. DSK n’aurait jamais dû passer par une primaire en 2011. Par un revers inattendu, il y a échappé, mais le PS, lui, n’échappera pas à son destin … Par son attitude, il a sa part de responsabilité dans l’état des lieux d’aujourd’hui. Dans un contexte plus lisse, peut-être n’y aurait-il jamais eu de 14 mai 2011 !

  2. topaz dit :

    « Je suis prête à présider la République » … Les jeux de mots sur la règle d’or … Le PS est mal barré et la primaire devient primaire ! Cette image de la politique est désolante.

  3. topaz dit :

    C’est amusant d’entendre F.Hollande en 2011 reprendre presque mot pour mot, avec assiduité, certains propos de DSK pendant la campagne 2006 « il faut dire la vérité aux Français, ne pas promettre ce qu’on ne pourra pas tenir », la vision, la prise de date … Mis à part le même soin apporté dans la mise, la comparaison s’arrête là !