Faut il fêter les 10 ans du « 11 septembre » ?

par · 11 septembre 2011

Pour célébrer la mémoire des milliers de victimes certainement. Pour se remémorer le choc planétaire assurément. Mais c’est aussi faire la part belle à un acte barbare terroriste perpétré par des fous de Dieu. Des hommes qui ont juré la destruction de l’Occident.

Fêter l’anniversaire d’un coup réussi dans cette quête est un peu paradoxal. Il reste que depuis la chute du Mur de Berlin le monde est en déséquilibre. L’Occident ne domine plus le monde. Et les États-Unis n’ont pas été affaiblis par le « 11 septembre » comme l’URSS le fut par la chute du Mur. Ils l’ont été par l’interdépendance. Et l’administration Bush a accéléré ce phénomène en déclenchant une guerre sous un faux prétexte en Irak.

L’erreur fut de croire que ce conflit pouvait refonder un siècle américain. L’erreur fut de penser que le « 11 septembre » devait être effacer par l’extension de la puissance américaine par la défaite de Saddam Hussein. Le « 11 septembre » n’était qu’un épisode dramatique du terrorisme ; ni le début ni la fin du nouveau cycle de l’histoire.

Cette dernière avait d’autres ressorts conduisant les USA de l’hyperpuissance à la puissance relative.

catégorie Ecrits, Expressions