Dominique est triste et malheureux

par · 18 septembre 2011

Dans quel état d’esprit est Dominique Strauss-Kahn ?

Je ne suis plus son capitaine de route mais l’ami vous dit que Dominique Strauss-Kahn est un homme blessé, désolé, malheureux. Il est malheureux d’avoir raté son rendez-vous avec les Français, de ne plus pouvoir agir face à la crise. Dominique est malheureux et triste que son intimité ait été jetée en pâture.

Doit-il présenter ses excuses devant les Français comme il l’a fait devant les salariés du FMI ?

La justice américaine ne lui reproche plus rien mais sa vie a été dévastée.Son être politique et professionnel est à reconstruire. Il fait aujourd’hui un effort sur lui-même pour dire sa part de vérité. Hier, tout ce qu’il disait était parole d’or, aujourd’hui tout est soumis à préjugé.

Des féministes ont été choquées par l’affaire DSK et par les images de son retour, les comprenez-vous ?

Je ne vois pas en quoi l’atteinte à la préseomption d’innocence fait avancer cette juste cause.

Que pensez vous de l’appel de Monsieur Thomson ?

Si Monsieur Thomson était sûr de son dossier, il ne serait pas si violent. La défense d’un cas voire d’une cause n’oblige pas à un appel à la délation planétaire ni à communautariser une procédure. La France n’est pas un petit peuple arriéré vivant dans le pêché que l’Amérique devrait éclairer.

En France, l’affaire Tristane Banon n’est pas terminée….

Cette affaire un peu glauque n’appelle de ma part aucun commentaire si ce n’est qu’il a fallu huit ans pour porter plainte et que cette plainte fut déposée la semaine où la justice américaine jetait l’éponge, l’avenir dira pourquoi.

La parole de Dominique Strauss-Kahn est-elle encore audible ?

Ses qualités d’homme d’Etat sont intactes même si sa réputation est entamée. Sa parole économique a certainement encore de la valeur. Le destin lui doit une revanche, le tirera-t-il par la manche ?

Dominique Strauss-Kahn a-t-il un avenir politique ?

Ce n’est pas la question. Dominique Strauss-Kahn se remet d’un cauchemar largement irrationnel et parfaitement injuste. Dans le débat télévisé de la primaire socialiste, jeudi soir, les candidats ne parlaient pas de lui, comme si ses camarades avaient tourné la page, l’avaient oublié…

Le succès des primaires démontre que le traumatisme de l’éviction de DSK a été surmonté par le peuple de gauche. Chacun est dans son histoire, construire un avenir sans Sarkozy pour les uns et se reconstruire personnellement pour Dominique

Les commentaires7 Commentaires

  1. Charles dit :

    En ce qui me concerne, n’ayant jamais cru sa culpabilité..Et ayant assez posté ici, -d’ailleurs, le jour d’après scandalisé par le traitement qui lui a été infligé- pour démontrer mon soutien à Dominique Strauss Khan. Je trouve ca degueu cette histoire, Dominique est le candidat pour la France. Si il se présente je vote pour lui,et je suis pas le seul sinon je vote blanc sauf si c’est l’extrème droite au second tour. Les opinions sont si volatiles..finalement, un bonne campagne de com..Je pense que c’est possible.
    DSK Président !
    Pour une histoire de sexe..PFFF..c’est tellement triviale et sans importance.C’est quoi le problème de la société avec le cul? qu’on arrète et qu’on passe à autre chose.Merde, nimporte quel con est capable de « coiter » mais je sais pas si tous le monde est capable de nous démontrer l’interet des avantages comparatifs en Economie ou de la manière de sortir notre économie du marasme….Et le sexe ne fait de mal à personne quand à l’incompétence politique si.

  2. Tinetine dit :

    C’est fait. Il s’est exprimé. Bien ou mal, peu importe, c’est aussi irrationnel que toute cette affaire. S’il s’éloigne, son champ de vision s’ouvrira. S’il se tait, son silence résonnera.
    Nous sommes déjà tellement fatigués du démarrage de cette campagne d’ignares ! En pleine rechute de crise, c’eut été tellement confortable que la France soit dirigée par quelqu’un de fiable ! Attendre. Que les clameurs se soient tues. Courage à vous et à nous tous.

  3. topaz dit :

    Martine Aubry n’est pas une candidate par défaut. Dès demain, elle devrait rappeler à ceux qui n’auraient pas bien compris la définition du mot « pacte » : une convention entre deux personnes qui suppose la fidélité dans l’objet de l’accord passé. Si elle n’avait pas été candidate, les mêmes lui auraient reproché de ne pas respecter le pacte !

  4. topaz dit :

    Le hasard et les contraintes du calendrier sont cruels pour Martine Aubry. Une fois de plus, elle est court-circuitée par l’affaire DSK.

    Ce soir on peut dire que Dominique Stauss-Kahn a réussi ce redoutable oral tant attendu. Dans l’en-cours de la procédure, il est allé dans ses déclarations, sur le fond et sur la forme, au bout du possible, le possible n’étant pas exhaustif, mais dans le timing soumis à une omerta obligée. Oui il était candidat, non il ne s’impliquera pas dans la primaire, oui il a commis une faute grave qui a gommé à jamais l’insoutenable légèreté de l’être.

    Sincère, je crois, lorsqu’il évoque son relationnel avec les autres, non lié au pouvoir qu’il représente, sincère lorsqu’il explique le pourquoi du choix de Tribeka -c’est bien qu’il l’ait précisé- sincère dans le combat de sa vie pour l’intérêt collectif et dans ses recommandations pour sortir l’Europe de la crise, sincère dans la peur panique de l’être humain face à la prison, sincère enfin dans le soutien indéfectible d’Anne Sinclair, qui donnerait certainement beaucoup de son argent pour ne pas en être là aujourd’hui, dans leur vie, dans leur couple, dans l’actualité peu amène à leur endroit. Sans elle à ses côtés, c’est peut-être Dominique qui n’aurait pas été sur TF1 ce soir, ni nulle part ailleurs sur notre planète.

    Enfin c’est bien qu’il ait laissé la porte ouverte sur son avenir politique. Peut-être ce cataclysme qui ne l’a pas détruit le renforcera-t-il ….

    Il manquait cependant à cette minute émouvante de contrition et de reconnaissance d’un échec personnel un petit mot de regret pour la gent socialiste, dirigeants et militants et pour tous ceux qui l’attendaient.

  5. topaz dit :

    Une fois de plus, je ne suis pas du même avis que la majorité des Français interrogés par Ifop, qui, du reste, se contredit : comment pourrait-il s’exprimer sur la crise s’il annonçait son retrait de la vie politique ?
    DSK n’a pas, ce soir, l’obligation d’informer les Français sur son devenir politique. Ce n’est ni le propos, ni le tempo. En revanche, il devrait s’exprimer avec clarté -autant que faire se peut dans le contexte- sur les circonstances qui ont mis un coup d’arrêt brutal à sa carrière politique.

  6. monesi dit :

    Entièrement d’accord avec vous Monsieur CAMBADELIS. Je ne fais pas partie des 53 % qui veulent un retrait de la vie politique. Au contraire, DSK est le seul à pouvoir concurrencer SARKOZY en 2012. Comme pour Bill CLINTON, pardonnons et donnons lui une autre chance. L’erreur qu’il a faite n’a engagé que deux personnes alors que les dictateurs font du mal à des milliers de personnes. Je regarderai TF1 ce soir. Pensons à la France d’abord.

  7. noelle. dit :

    bien répondu Jean Christophe. Oui en effet Dominique a sans doute fait une erreur dans cette chambre du Sofitel et n’en a pas mesuré les conséquences désastreuses … Il en a été le premier sévèrement puni en perdant le FMI et toute perpective pour 2012 … mais je considère qu’il n’a pas d’excuses à faire au français par rapport à l’affaire Diallo et Banon , cela reste du domaine de sa vie privée et ne concerne que son épouse et les siens … Il doit être en effet meurtri et on le serait à moins … Il lui reste à se reconstruire … mais il a toute sa place dans la politique française et internationale et il la reprendra j’en suis persuadée … J’ai confiance en lui comme beaucoup d’autres … Seul Manuel lui a rendu hommage lors du débat ; les autres en effet l’ont effacé ( de peur que cela ne leur porte ombrage sans doute ) et Montebourg l’a éreinté …!!! pas étonnant !! Nous serons nombreux à l’écouter ce soir ..