Après la déclaration de Nicolas Sarkozy aux Nations-Unies

par · 21 septembre 2011

Nicolas Sarkozy a politiquement raison mais diplomatiquement tort. Raison: la sécurité d’Israël lui impose de bouger au vu de l’évolution et des révolutions du monde arabo-musulman. Raison: la volonté de reconnaissance de l’état palestinien aux Nations Unies ne doit pas se heurter à un véto du conseil de sécurité. Mais il eut été plus diplomatique de laisser aux palestiniens annoncer eux-mêmes une résolution d’observateurs. Ce que M. Abbas avait pris soin de laisser ouvert, plutôt que paraître l’imposer – pour des raisons évidentes de paternité – aux risques de braquer ou de faire capoter.

catégorie Ecrits, Expressions