Appel aux Françaises et aux Français: SARKOZY ! Jamais, plus jamais lui !

par · 22 octobre 2011

Appel aux Françaises et aux Français

 

Le peuple de gauche a désigné son candidat de la manière la plus démocratique qui soit: François HOLLANDE

Nicolas Sarkozy est lui le candidat caché.

Garder Nicolas Sarkozy qui a échoué sur le plan économique, divisé sur le plan social, déçu sur le plan éthique et globalement raté sur le plan international, c’est conduire le pays à la catastrophe.

Rien dans le bilan du sortant ne peut plaider pour un deuxième mandat.

Aucune promesse n’a été tenue et rarement la France n’aura été gouvernée aussi à droite.

La France est abîmée par une diplomatie fébrile, inconsistante et inconstante.

La France est entravée par une politique fiscale qui a creusé les déficits et protégé la rente.

La France est minée par le poison de la haine de l’autre multipliant les fractures sociales.

Voilà le bilan du Sarkozisme !

Continuer avec Sarkozy s’est conduire le pays au déclin, au désastre économique et à l’explosion sociale…

Il n’y a pas de choix plus urgent.

Il n’y a pas de tâche plus nécessaire.

Il faut tourner la page du Sarkozisme

Dans toutes les couches de la société, dans tous les camps politiques, le mécontentement est à son comble.

Seul le pari sur 2017 et une certaine lâcheté ont conduit la droite à renoncer à changer de candidat.

De tout le pays doit monter l’exigence de la défaite de Sarkozy.

J’appelle au rassemblement de tous, d’abord à gauche mais au delà. Un deuxième mandat de Nicolas Sarkozy c’est un mandat de trop pour la France.

Partout mobilisons nous ! Nicolas Sarkozy va utiliser tous les ressorts de sa position, tous les moyens de l’appareil d’Etat. Nous n’avons que nos forces, celles du peuple.

Constituons partout des collectifs unitaires : jamais, plus jamais lui !

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    Même Lionel Jospin était là … pour investir François Hollande. Ce n’est plus la gauche plurielle, c’est la gauche des anciens et des modernes. Candidat malheureux, il se veut, deux élections plus tard, un soutien présent et visible … S’il avait été en 2006 un peu plus animé par un destin pour ses idées et moins par la rancoeur, c’est vous qui seriez aujourd’hui aux manettes de la gestion de crise ou de la crise atténuée … avec un vrai pro en tête de gondole.

    Aujourd’hui le patron c’est Hollande. Il a comme curieuse habitude dans ses déclarations de zapper la campagne des 6 prochains mois et d’être déjà, par le prisme de sa certitude absolue, au 1er tour de la présidentielle ! Il s’est préparé à la primaire, a-t-il bien pris la mesure de la vraie campagne, celle qui commence ?