Début de la trêve hivernale

par · 31 octobre 2011

Lundi soir, débute la trêve hivernale des expulsions locatives. Pendant toute cette période, les locataires sont protégés par ce dispositif dans le cas d’une procédure d’expulsion en cours, y compris lorsque celle-ci est engagée et/ou confirmée par un tribunal.

La mise en place de cette trêve hivernale permet la mise en sursis d’expulsions de plusieurs milliers de locataires pendant quelques mois.
Benoist Apparu, Secrétaire d’état a annoncé que le nombre de personnes concernées par les expulsions effectives n’excéderait celui de l’année passée… Mais c’est déjà trop lorsqu’on connaît le drame humain que cela représente.

A l’heure où la crise du logement est réelle, que le chômage augmente, que les dépenses de logement constituent une part croissante des revenus des ménages bien avant la santé d’ailleurs, que le dispositif DALO, victime de son succès pour ne pas dire inadapté à la réalité, s’essouffle, espérons que cette courte période permettra à toutes les personnes concernées de trouver une solution d’ici au 1er mars 2012.

Quant à la demande de moratoire faite par les associations, fin de non recevoir a dit le Secrétaire d’état. La solidarité n’est pas de mise visiblement…

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    A cette trêve hivernale qui permet, à des familles aux abois, de respirer pendant quelques mois et de passer un Noël à l’abri de l’expulsion, coincide dans le hasard de ce calendrier qui n’en est pas un … la grève d’Air France, d’un personnel navigant qui a la chance d’avoir un emploi mais qui est trop épuisé ou sollicité par le service en cabine de passagers qui ne demandent rien d’autre qu’à être transportés et qui « dérangent » l’hôtesse lorsqu’ils ont l’outrecuidance de lui demander « gentiment » de prévenir le cockpit qu’il fait froid dans la cabine. Une grève de confort qui méprise les passagers (excellent éditorial du Figaro de ce jour) car les informations ne sont données qu’à moitié. Exemple : dans la journée de samedi AF dit « nous avons assuré 88 % des vols ». Peut-être, mais à 50 % de remplissage avec des passagers prioritaires enregistrés sur Internet et tous les autres … refoulés, alors qu’on leur a dit une heure avant au téléphone que le vol était maintenu … Plus de repli possible TGV et errance à CDG ! Mon expérience de ce samedi. « Une compagnie aérienne est mortelle » nous dit Nathalie Kosciusko-Morizet … C’est brûlant d’actualité dans ce week-end de la Toussaint !