L’invité de Pascale Clarke sur France Inter

par · 2 novembre 2011

Jean-Christophe Cambadélis était ce matin l’invité de Pascale Clarke sur France Inter. Ils sont principalement revenus sur la situation politique en Grèce et sur l’annonce d’un référendum par M. Papandréou sur le plan de sauvetage européen. Vous pouvez (ré)-écouter l’interview ci-dessous.

La vidéo:


Jean-Christophe Cambadélis par franceinter

 

Les commentaires4 Commentaires

  1. topaz dit :

    Même si DSK n’est plus dans le jeu politique, il s’est beaucoup investi dans le plan de sauvetage de la Grèce. Sans sa défection brutale au FMI qu’en serait-il aujourd’hui ? Il avait un temps d’avance et l’avantage de la persuasion. N’oublions pas que c’est pour ne pas laisser la Grèce au milieu du gué qu’il avait différé le plus tard possible son annonce de candidature.

  2. topaz dit :

    François Hollande est bien silencieux … Sous sa casquette de candidat-président, il aurait déjà dû aller au feu et ne pas se contenter de constater et de dénoncer, en binôme, ce qui est fait.
    Il y quelques mois, DSK exhortait l’Europe à aller plus vite. La situation actuelle est-elle consécutive à un retard à l’allumage ? Coup de poker ou roulette russe, la Grèce est désespérée et la zone euro réagit comme face à des terroristes revendicateurs : ne rien céder pour ne pas créer un précédent. Que va en penser le reste du monde à Cannes ? Que l’Europe n’a toujours pas de numéro de téléphone !

  3. topaz dit :

    Alors laissons les peuples s’exprimer sur la crise et sur la dette … et Marine Le Pen aura gagné son pari !

  4. Patrick P. dit :

    La réaction spontanée des marchés financiers à l’annonce d’un projet politique éminemment démocratique a été singulièrement révélatrice… La Grèce est le premier pays à prévoir un référendum au sujet de la crise financière, il ne sera peut-être pas le seul.