Le PS dénonce un « chantage » exercé sur la Grèce

par · 3 novembre 2011

Le Monde a publié un article en date du 4 novembre sur la Grèce. Vous trouverez ci-dessous un extrait dans lequel la réaction de Jean-Christophe Cambadélis est reprise:

(…) Alors que le premier ministre, François Fillon, a regretté, mercredi, que la décision d’organiser un référendum ait été prise « de façon unilatérale » par M. Papandrédou, c’est un autre unilatéralisme que condamnent les socialistes. « Ce sont Mme Merkel et M. Sarkozy qui se comportent aujourd’hui de façon unilatérale en imposant aux autres des mesures vexatoires qui ne règlent pas les problèmes de fond », estime Jean-Christophe Cambadélis.

Pour le député de Paris, secrétaire national du PS à l’international, « c’est une chose de demander aux Grecs d’être clairs pour réduire leur dette, mais c’en est une autre de faire du chantage en revenant sur une parole donnée par l’Europe il y a huit mois ». A ses yeux, c’est « un véritable crédit revolver » que le « directoire franco-allemand » impose aujourd’hui à la Grèce (…).