Et maintenant Silvio Berlusconi !

par · 9 novembre 2011

Après Gordon Brown, Yves Leterme en Belgique, Seguei Stanichev en Bulgarie, Lokke Rasmussen au Danemark, Ferenc Gyurscany en Hongrie, Brian Cowen en Irlande, Jan Peter Balkenende au Pays-Bas, José Socrates au Portugal, Robert Fico en Slovaquie, Georges Papandreou en Grèce ou Luis Zapatero contraint à ne pas se représenter, c’est au tour de Silvio Berlusconi d’être emporté par la vague de la crise et des dettes en Europe !

Là où les gouvernements avaient résisté aux manifestations, pétitions, grèves et autres mobilisations, les marchés ont tourné le pouce manifestant la fin de partie pour les gouvernants. Le parlement ou l’électeur finissant le travail. Nous sommes non seulement dans l’instabilité économique dû aux dettes souveraines et à la fébrilité des marchés. Mais l’instabilité ministérielle est venue se rajouter aux crises. Loin de moi de défendre ce satrape de Silvio Berlusconi mais constatons que même Angela Merkel et Nicolas Sarkozy dans les élections intermédiaires subissent des revers après les critiques de la Bourse. On comprend pourquoi dans ces conditions Nicolas Sarkozy s’accroche à son triple A.

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires3 Commentaires

  1. topaz dit :

    François Hollande se cherche … Sur le G20, sur la dette et sur la Grèce, il n’est pas dans son rôle de candidat investi par la gauche pour 2012. Officieusement, il se ménage en attendant que Sarkozy se déclare. Mais Sarkozy « est » entré en campagne et lui ne le ménage pas. Erreur de tempo. S’il prend du retard maintenant, il ne le refera pas. On a comme l’impression qu’il était galvanisé et plutôt bon à l’heure où il était certain d’affronter DSK dans la primaire. Depuis son investiture, il y a comme un blanc, une peur, une crainte … de ne pas être à la hauteur ? Le rassemblement est là mais lui n’est plus là. Ce soir sur TF1 il était lamentable. On n’en est plus à l’heure des synthèses « molles » des congrès PS, on est à 5 mois de la présidentielle ! Les Français voudraient comprendre comment pourra-t-on embaucher 60.000 enseignants sans faire mentir Karine Berger, son conseiller en économie, qui affirme ce soir sur LCI que « le nombre global de fonctionnaires ne doit pas augmenter en France » ? Il faudrait rentrer dans le vif du sujet avant que le rêve ne se dissipe. En se rasant le matin, F. Hollande devrait se demander comment faire pour devenir président et pas faire comme s’il l’était déjà !

  2. topaz dit :

    « Si bella e perduta » … C’est vrai pour l’Italie, c’est vrai pour Anne Sinclair. C’est elle qui nous avait, sur son blog, en avril dernier, décrit de façon exhaustive, la scène qui avait pâlir de rage Silvio Berlusconi à l’opéra de Rome, au moment où l’Express publiait en France un reportage sur elle aux accents justes. L’Italie va sauver sa patrie, Anne Sinclair sa vie et son couple.

  3. topaz dit :

    On ne va pas pleurer le départ de Silvio Berlusconi. En mars dernier la représentation de Nabucco à l’opéra de Rome avait comme des accents prémonitoires dans ce bis du « Va pensiero ».