L’extrême droite dans le gouvernement de coalition nationale grecque: le choc !

par · 12 novembre 2011

La bataille pour l’union nationale grecque fut longue et agaça les commentateurs. Elle a une raison: la guerre civile grecque est toujours vivace dans la mémoire collective. Entre 1946 et 1949 elle opposa la droite soutenue par les Anglais et la gauche soutenue elle par Tito. Elle fit des victimes dans toute la Grèce et dans chaque famille. Il y a au tréfond du peuple grec cette blessure jugée insurmontable par beaucoup. Alors que Georges Papandreou ait réussi à contraindre la droite de la nouvelle démocratie à entrer dans l’union nationale relève d’un exploit.

Mieux il a réussit à mettre le pays devant ses responsabilités et faire sortir la nouvelle démocratie de sa démagogie quasi « sortiste » de l’euro. Aujourd’hui 7o % de la population refuse de sortir de l’euro. Ce qui ouvre le chemin au consensus pour les efforts nationaux. Le nouveau premier ministre est à la mode des experts dépolitisés exigée par la doxa financière.

Papademos fut gouverneur de la banque centrale Grècque entre 1994 et 2002. C’est à dire au moment même où la Gréce entra dans l’euro avec des comptes truqués paraît-il. Mais passons ! Le dit gouverneur ami de M. Trichet était le point commun entre Georges Papandreou pour le PASOK et E. Venizelos son opposant -partenaire, A. Samaras patron de la droite de la nouvelle démocratie et … C’est là où le problème commence, G. Kadatzaferis leader du parti d’extrême droite LAOS. Cet homme aux accents antisémites, ce leader qui estimait le Mossad responsable du 11 septembre. Bref, cet animateur de la droite extrême est l’ancien responsable des jeunesses des colonels qui renversèrent le grand père de G. Papandreou pour établir une dictature. Disons le, cette présence interpelle et choque de nombreux grecs. Nicolas Sarkozy a salué le gouvernement Papademos en connaissant cette présence. Cela ne nous étonne pas. Mais même pour 12 semaines, il est vraiment peu probable que les socialistes français et européens le fasse.

catégorie Ecrits, Europe, Expressions