Accord PS-EELV: une convergence réelle pour une dynamique nouvelle pour la France

par · 15 novembre 2011

L’accord sur la table entre les deux partenaires est un tournant. D’abord parce qu’il acte dans les faits l’évolution du Parti socialiste depuis sa nouvelle charte de principe, ses congrès, sa convention sur le nouveau modèle de développement. En un mot il s’agit de la domestication écologique et sociale de l’économie de marché. Ensuite parce que le PS passe dans les faits à un accord principal avec Europe Ecologie-Les Verts. C’est à la fois une évolution stratégique et tactique majeure. Hier nous avions un accord PC/PS ouvert aux Verts. Aujourd’hui nous avons un accord PS-EELV ouvert au PC-Front de gauche. Enfin le fait que Les Verts s’accordent sur une solidarité de gestion est une avancée réelle et une promesse de stabilité face à la crise. Au total cet accord est une convergence réelle pour une dynamique nouvelle pour la France.

Les commentaires5 Commentaires

  1. naïfouréaliste dit :

    Une pédagogie indispensable pour gagner

    La presse de droite met l’accent sur les divergences entre les écologistes et les socialistes, il faudrait être naïf pour espérer une autre attitude et idiot de tomber dans ce piège.
    Le PS pour motiver les électeurs ayant une sensibilité écologiste, mais qui ne voteront pas forcément Eva Joly, se doit de mettre en valeur dans les différents domaines de son programme, (bâtiment, agriculture, pêche, transports, énergie, recherche… ), la prise en compte des problèmes écologiques. Il y a un décalage important entre la sensibilité écologique et les points de fixation des militants. Il est souhaitable de l’utiliser pour motiver les électeurs qui hésitent à voter utile.
    Le PS ne doit pas tomber dans le piège de laisser la défense de l’écologie uniquement aux écologistes, mais au contraire, il serait bon qu’un des nombreux porte-parole du PS, se consacre à la valorisation des thèmes « verts » contenu dans le programme du PS et dans l’accord de gouvernement.

  2. topaz dit :

    Bien d’accord avec Roselyne Bachelot pour la suppression de « Mademoiselle » sur nos papiers officiels, tout comme je vote pour le respect controversé de Madame le Maire, Madame le Sénateur, Madame le Préfet. C’est tellement plus élégant et respectueux des classiques de notre République. Le féminisme ne peut tout régenter partout.

  3. topaz dit :

    L’affaire DSK est une première douloureuse dans l’histoire de la vie politique française. Elle doit faire réfléchir toute la classe politique et inspirer la retenue eu égard à la valeur de l’homme public et au respect de l’être humain.
    Si l’on peut encore croire ce que la presse écrit, DSK se serait inscrit dans une démarche de « techouva » (processus de repentance dans le judaïsme). La techouva suppose le pardon aux yeux de l’offensé (on pense d’abord à Anne et sa famille), la confession, le regret et l’engagement pour le présent et le futur. Le Talmud enseigne que « là où se tient l’homme qui a fait techouva, même les justes parfaits ne sauraient tenir ».
    Il y a 20 ans, le 26 novembre 1991, Anne Sinclair et Dominique Strauss-Kahn unissaient leurs destins prometteurs à la synagogue de Sarcelles. Un premier mariage selon les rites de la confession juive pour lui, un renoncement -déjà- à sa nationalité américaine emprunt d’histoire, pour elle. Un anniversaire dans la tourmente des méandres de la vie, un long chemin sinueux pavé de jours heureux et de revers partagés. La porcelaine c’est beau et c’est fragile à la fois.
    L’ironie de l’histoire c’est que bien avant que DSK ne soit le fils préféré des socialistes, sa judaïté semblait être, pour beaucoup et à tort, un handicap. Aujourd’hui il fait techouva ….

    Anne et Dominique sont à un carrefour de chemins. Le choix de la direction leur appartient. Respectons-le. Respectons-les. Et, pour revenir à la Bible citons St Jean « Que celui d’entre vous qui est sans péché soit le premier à lui jeter une pierre ». A méditer par tout un chacun.

  4. topaz dit :

    Ce soir c’est Canteloup. Après un billet borderline dans le DL du week-end, le JDD etc…etc… ça commence à bien faire ou plutôt à mal faire, on sort du cadre. L’humour vachard des Guignols à l’époque de Collaro c’était rigolo. Là ce n’est plus drôle du tout. Que Frédérique Beaulieu réagisse , c’est son rôle.

  5. topaz dit :

    On n’y croyait pas, un accord à l’arrachée, comme quoi tout est possible si on le veut vraiment.
    « Là où il y a une volonté il y a un chemin ». Il est encore long ce chemin pour François Hollande, plus que chahuté sur sa droite, sur sa gauche et par les verts qui ont pris du galon. Imperturbable dans la tempête, il n’a pas le répondant qu’aurait eu DSK et avance à vue contre les vents contraires. Il doit s’affirmer et s’économiser dans un contexte explosif. C’est son combat à lui, pas facile, à la « push-pull » Assez d’accord avec Dany Cohn-Bendit, il était mieux préparé à la primaire. Il semble moins à l’aise dans l’après-primaire.