Nicolas Sarkozy ou le mirage de Toulon

par · 1 décembre 2011

Le discours de Toulon 1 fut un hymne à la régulation du capitalisme. Il s’est perdu dans les sables mouvants des G20 et sommets européens. Le résultat ne fut pas à la hauteur de l’annonce. Tout le monde en convient.

Le Toulon 2 moins lyrique, fut tout à la gloire de la refondation de l’Europe et de sa réélection. Il n’est pas impossible qu’il ait le même destin. Le premier objectif – la refondation de l’Europe – induit nécessairement le second – la réélection du sortant. La ficelle est un peu grosse.

Car pour refonder l’Europe il faut une autre politique. Et celle-ci ne peut se faire sur celle d’Angela Merkel qui la ruine. Nicolas Sarkozy annonce la couleur : l’Europe sera de droite ou ne sera pas. Il est probable que si elle reste de droite elle ne sera plus.

Pour le reste et ce fut le plus instructif tant le discours fut un prétexte. Il nous indique la ligne de campagne de Sarkozy. A droite tout simplement ! évoquant tous les standard des droites européennes, il n’a même pas oublié l’immigration dénaturant l’identité française. Nous voilà instruit à défaut d’être rassurés !