Après la mort de Kim Jong il: la dictature règne encore

par · 19 décembre 2011

C’est en 1945 que l’Union soviétique, à la suite du départ des Japonais, impose au nord du 38 ème parallèle le régime du PC Coréen. En 1948, la partition est entérinée avec la création de la République démocratique de Corée. En 1950, avec le soutien de la Chine et de l’Union soviétique, la Corée du nord envahit le sud et se heurte aux Américains. La guerre durera 3 ans et fera 4 millions de morts. Depuis avec Kim il Sung puis son fils Kim Jong il la dictature militaire règne en maître à Pyongyang. La Corée du nord a tenté d’échanger la non possession de l’arme atomique (un essai nucléaire réussit est intervenu en 2006 et puis en 2009) contre un soutien alimentaire de Washington, Séoul et Tokyo. La Corée s’intègre dans la diplomatie complexe Chinoise où son agressivité permet à Pékin d’exercer des pressions sur Séoul et Tokyo. Kim Jong il qui s’était rapproché de Kim Dae Jung le Président Sud Coréen s’en est éloigné. Allant jusqu’à faire torpiller une corvette Sud Coréenne provoquant 46 morts. Le dictateur fantasque, capricieux et délirant, se voulait habile. Il a préparé sa succession en faisant de son 3e fils Jong -un le futur leader de la Corée. Mais c’est l’armée qui va trancher le débat hier impossible. L’ouverture à la chinoise avec le risque de la réunification. Pékin souhaite t-elle cette évolution ? Ou le maintient de la fermeture, avec le risque que la stratégie de la tension dérape un jour ou l’autre…

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    François Hollande fait le tour des capitales européennes. Avec qui s’entretient-il, de quoi parle-t-il ? Des sujets qu’il esquive devant les Français ?
    DSK tient des conférences en Chine pour critiquer la zone euro …
    Décidément le radeau socialiste est en train de couler !