Leonardo: le « Sarkozy du football »

par · 23 décembre 2011

Le chef du PSG joue avec le chéquier du Qatar. Il fait, défait, achète, rejette comme bon lui semble. Cela nous rappelle quelqu’un. Franchement l’achat de Beckham c’était déjà limite, mais l’éviction de Kombouaré c’est le fait du p’ti prince. C’est un comble, Leonardo achète des joueurs à prix d’or qui ont un rendement pour le moins modeste. Et il vire l’entraîneur pour mauvais résultats, alors qu’il est champion d’automne. Cherchez l’erreur !! Certes à coup de milliards on veut construire un club fictif à la Manchester city. Mais est-ce que ce sont les valeurs de Paris ? C’est l’époque me dit-on. C’est comme cela que l’on construit un club de dimension mondiale, répond Bernard Tapie. Personne ne bouge. Pensez donc ! c’est Noël et il faut pas déranger le public même dans les aéroports. Il y a des jours où je suis heureux d’être de gauche et de pouvoir dire que ce monde du tout marché avec ses petits marquis est immoral !

Allez bonnes fêtes !

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires2 Commentaires

  1. topaz dit :

    C’est Noël et la politique trouve le moyen de rouvrir les blessures douloureuses de l’Histoire, le génocide arménien, la guerre d’Algérie, l’Allemagne nazie, comme si l’avenir des peuples était tributaire des erreurs du siècle passé. C’est affligeant. C’est l’Europe qui marche à reculons et qui se meurt à petit feu pour que vivent les égos et survivent les promesses …

  2. topaz dit :

    Joyeux Noël Camba. Je ne connais rien au foot. Plus grave, la France gèle ses relations avec la Turquie, 50 députés qui votent et condamnent à main levée … La clientèle turque était devenue fidèle en janvier des destinations sports d’hiver. Les annulations commencent à tomber … Ce n’est pas une « sur-réaction », c’est une action réactive