LA TURQUIE ET LES KURDES

par · 30 décembre 2011

Le Parti socialiste a appris avec consternation la mort de 35 villageois kurdes suite à un raid aérien nocturne opéré par l’aviation turque près du village d’Ortasu, proche de la frontière avec l’Irak. Les autorités turques présentent cette triste nouvelle comme une bavure.

Depuis un an, les affrontements entre les militants kurdes du PKK, qualifiés de terroristes par la Turquie et l’UE, et l’armée turque ont fait plusieurs dizaines de victimes de part et d’autre, et plus de 45 000 depuis 1984.

Le Parti socialiste réaffirme sa position en appelant une nouvelle fois à une résolution politique et pacifique de la question kurde en Turquie. Il n’est pas admissible que les revendications justes et légitimes d’un peuple de plusieurs millions de personnes puissent etre assimilées à une seule organisation telle que le PKK, pour refuser dans le même temps une solution politique préconisée par des partis kurdes légaux et représentés au Parlement tel que le BDP, et par beaucoup d’autres en Turquie.

Les commentaires3 Commentaires

  1. topaz dit :

    Bonne année Camba. Une année politique de défi, de danger, d’audace. Une année personnelle sereine et heureuse. Abraham Lincoln disait « Un homme n’est jamais aussi grand que lorsqu’il se penche pour aider un enfant ». Nous sommes tous des enfants de la République inquiets.

  2. topaz dit :

    François Hollande a perdu du temps et des points vers ses alliés et contre ses adversaires. Du temps il n’en a plus, il va devoir faire le point, vite, et en ce début d’année le taper sur la table ce poing, s’il veut être reconnu comme ce « leader » tant attendu mais pas trouvé … Chevènement a raison dans ses propos, le chemin est encore long sauf que le temps imparti se réduit comme peau de chagrin. Chacun en a conscience sauf le principal intéressé. Mais le miracle de l’eau pour échapper à un destin maudit … c’est dans la Bible ! Dans l’actualité il vaut mieux savoir nager !

  3. amouni dit :

    bravo Jean Christophe.