Marine Le Pen décrète la fin de la France

par · 12 janvier 2012

Renonçant à toute compétition, refusant la mutualisation européenne, réduisant la France à une nostalgie, la rupture de Marine Le Pen avec le monde entraînerait une autarcie qui génèrerait une inflation colossale. Celle-ci ruinerait les petits épargnants, les retraités et les « petites gens ». Le projet de Marine Le Pen aggraverait le déclin de la France entamé par Nicolas Sarkozy. Ce programme autarcique marquerait la fin de la France comme puissance.

Les commentaires3 Commentaires

  1. Curieux dit :

    Bonjour,

    Le genre d’inquiétude que vous formulez vis-à-vis de la politique économique et extérieure telle que présentée par Marine Le Pen va dans le sens de la très grande majorité des analystes, qu’ils soient politiciens, économistes ou journalistes. Outre que le projet de Marine le peine soulève d’autres questions sur le plan humain tout aussi alarmantes, j’avoue avoir du mal à m’expliquer en quoi un retour au franc serait économiquement catastrophique. Sauriez-vous argumenter ce qui entraînerait cette « inflation colossale » que tout-un-chacun semble redouter ?

    Cordialement.

  2. topaz dit :

    Marine Le Pen, l’avocate, qui aime à donner des leçons à tous, devrait tout de même savoir qu’on ne dit pas « bonjour Messieurs dames » … A la télé, ça passe encore plus mal que dans un couloir !

  3. topaz dit :

    C’est bien clair, mais si ni la droite classique, ni la gauche n’offre une alternative cohérente avec des objectifs et des garanties, on peut comprendre la tentation de certains électeurs déçus par l’Europe, par la recrudescence du chômage, par la hausse du coût de la vie, par l’insécurité croissante, d’envisager une autre voie. Lorsqu’on a perdu ses repères, l’autarcie est un refuge. Marine Le Pen est plus dangereuse que son père car elle incarne la nouvelle génération, et sera dans sa campagne plus diplomate et plus ciblée.