Syrie: insoutenable tragédie

par · 31 janvier 2012

Jean-Christophe Cambadélis, Secrétaire national à l’Europe et aux relations internationales, a reçu, ce lundi 30 janvier, George Sabra, membre du Secrétariat général du Conseil national syrien (CNS), codirigeant du Parti démocratique syrien et opposant de longue date au régime du clan d’Al-Assad.

La discussion a porté sur la tragédie que subit le peuple syrien face à un régime cruel et illégitime. Depuis les premières manifestations pacifiques, le 15 mars 2011, la répression a entraîné la mort de plus de 5 500 personnes, sans compter les milliers de blessés, et au moins 20 000 prisonniers.

Le Parti socialiste exprime sa plus vive inquiétude face à l’inertie de la communauté internationale sur le drame que vit le peuple syrien. Le Conseil de sécurité de l’ONU ne parvient pas à adopter une résolution et la mission d’observation de la Ligue arabe, qui avait atteint ses limites dès son premier mois de déploiement, vient de suspendre ses activités face à la recrudescence des violences.

Le Parti socialiste salue le courage du peuple syrien, des femmes et des hommes mobilisés depuis plus d’un an face à la tyrannie et rend hommage à leur martyre. Il réaffirme son soutien aux forces démocratiques syriennes, souhaite l’unité de l’opposition et encourage la poursuite des efforts visant au renforcement de l’opposition à l’intérieur et à l’extérieur de la Syrie.

Il demande à la France et à l’Union européenne de tout mettre en oeuvre pour l’adoption d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU. On ne peut laisser le peuple syrien à la merci des canons du régime. Le Parti socialiste réitère sa demande de mise en place d’une zone d’exclusion humanitaire afin de protéger les blessés et la population précarisée.