Angela Merkel veut garder son avantage sur la France

par · 6 février 2012

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy aura été marqué par la main mise de la droite allemande sur le couple franco-allemand. Nicolas Sarkozy la cigale via le bouclier fiscal fut fort dépourvu quand la bise de la crise fut venue. Angela Merkel sans transcender avec un taux précaires sans précédent, une crise historique de sa démographie et ses déficits tire son épingle du jeu, imposant à l’Europe une cure d’austérité, autant pour rassurer son opinion que pour protéger sa position dominante. Elle impose au couple franco-allemand les couleurs de la CDU. Alors elle ne veut pas perdre sa position dominante. C’est la raison de son coup de pouce à Nicolas Sarkozy. Comme François Mitterrand avait pu le faire en son temps avec Helmut Kohl. Elle fait coup double, soit Nicolas Sarkozy gagne et elle renforce son rapport de force, soit il perd, elle se sera avancée, ce qui met la pression sur François Hollande.

Dans le Merkozy il ne reste que Merkel. Son parrainage de Nicolas Sarkozy est donc une instrumentalisation. Elle veut garder son avantage actuel.

 

catégorie Ecrits, Europe, Expressions

Les commentaires2 Commentaires

  1. topaz dit :

    La gauche est aussi pressée d’avoir un adversaire à découvert que ne l’était la droite il y a 9 mois. Même reproche au président de la République qu’au président du FMI. Sarkozy utilisera probablement le même protocole que celui prévu par DSK. Il ne va pas taper fort, il va cogner.
    La campagne de Hollande a décollé mais elle reste classique. Les sondages sondent les profondeurs connues, mais ne mesurent pas le nombre d’électeurs qui n’a pas voté Sarkozy en 2007 et qui votera pour lui en 2012, le large panel d’indécis qui se déterminera programme contre programme, le glissage insidieux en sarkozie de certains électeurs du couple Bayrou/Le Pen, le poids dans la balance de la personnalité du candidat et de son équipe. 5 ans de trop ou 5 ans de plus, 5 ans c’est long. Rien n’est joué. Préparez-vous à monter sur le ring.

  2. topaz dit :

    Le soutien d’Angela Merkel fait partie du plan de campagne du candidat Sarkozy. Si le Merkozy n’existe plus, il faudra bien inventer le Merklande. François Hollande sera-t-il en position d’imposer pour dominer ?
    Pas très malin de laisser fuiter dans la presse les petits arrangements du jour d’après. La victoire n’est pas acquise.