Sénégal: le changement est possible et nécessaire

par · 27 février 2012

Le premier tour de l’élection présidentielle est un triple camouflet pour le président conservateur Abdoulaye Wade.

Il est contraint à un second tour alors qu’il avait prédit une réélection dès le premier tour. Il est minoritaire dans son propre bureau de vote ce qui signifie que sa base s’est réduite. la gauche totalise près de 30 % des voix.

Cela signifie que l’alternance et l’alternative progressiste est possible. Cela veut dire qu’à l’issue d’un scrutin qui s’est déroulé dans le calme, le peuple sénégalais a décidé de s’engager pleinement pour un autre avenir. Pour lui le changement est nécessaire. Le vote du 26 février l’a rendu possible.

Le parti socialiste salue le résultat du candidat socialiste Ousmane Tanor Dieng et appelle au rassemblement de la gauche pour tourner la page Wade.

Au Sénégal, le changement ça doit être maintenant.