Discours de François Hollande à Dijon

par · 3 mars 2012

Nul territoire en dehors de la république, nul citoyen au dessus de la république. C’est un discours républicain que François Hollande a prononcé devant les élus. Évoquant une présidence en tout point opposé à la pratique de Nicolas Sarkozy. François hollande a rassuré les élus sur le nouvel acte de la décentralisation. Il leur a donné les clés d’une cogestion des territoires, plaidant pour une république dont nul territoire n’est exclu. Mais aussi en revenant sur la taxation des très riches dont aucun citoyen ne pourrait être exclu. Pas de bouclier fiscal, pas de connivence avec le CAC 40 au delà de l’intérêt général. Évidemment ce discours clive avec le quinquennat Sarkozy.

Les commentaires2 Commentaires

  1. topaz dit :

    C’est beau, c’est grand, c’est louable, les promesses d’impartialité dans les nominations … Mais les Français ne sont pas dupes et savent que le pouvoir a ses raisons que la raison oublie.

  2. topaz dit :

    Une polémique par jour, et maintenant un ancêtre commun pour nos deux impétrants ! Un brave paysan savoyard c’est moindre mal dans le décor. Nage-t-on en pleine politique-fiction ? Que fait la communication de nos candidats ? Pire que l’autruche, de la surenchère malsaine et stérile sur des incidents à la marge. C’est pathétique. Le « peuple » harangué et harcelé est à l’écoute de sérieux et il ne récolte qu’un rebond de ping-pong. On se demande vraiment si les candidats en sont conscients ou s’ils prennent les Français pour des imbéciles ou de dociles moutons. Nos voisins européens commencent à se demander s’il y aura un printemps en France en 2012, tant ceux qui prétendent en être l’hirondelle sont ingérables et inconséquents dans une campagne-binôme que l’on commence à zapper. Qui va en profiter ? Chacun se réfère à Mitterrand, alors appliquons sa philosophie « La plus grande qualité d’un homme politique » répondait-il à un journaliste qui l’interrogeait « c’est l’indifférence ». C’est toujours d’actualité.