François Hollande en tête ! Ce n’est pas la victoire mais ça y ressemble ! C’est une sanction nette pour Nicolas Sarkozy !

par · 22 avril 2012

Le second tour sera donc serein mais pas certain. Il sera plus politique que arithmétique. François Hollande gagne le premier tour, c’est un avantage encourageant, déterminant mais pas concluant. Il faut donc rester mobilisé car le deuxième tour est particulier, la droite est majoritaire. Marine Le Pen confirme la tendance nationale populiste en Europe. Si les écologistes n’ont pas pu convaincre coincés qu’ils étaient entre vote utile et vote protestataire. Jean-Luc Mélenchon lui, installe le Front de gauche au delà des 10% marquant une exigence à gauche. François Bayrou retrouve le score classique de l’UDF et comptera moins qu’il ne l’espérait au deuxième tour… Ce deuxième tour se jouera entre l’espoir de changement et la résignation.

Les commentaires2 Commentaires

  1. Patrick P. dit :

    La société française est décidément électoralement de droite : libérale, conservatrice, réactionnaire… Mais le candidat social-démocrate à la présidentielle est en mesure de convaincre les Français que son projet pour la France, républicain, démocratique, économique, social, environnemental, culturel, politique, est préférable pour la majorité de nos concitoyens au bilan décevant comme au programme brouillon de son compétiteur du second tour.

  2. Indiana dit :

    Ce n’est pas gagné! Bien que l’électeur ne soit pas un « mouton de Panurge », les résultats du scrutin au soir du 6 Mai auront pour part leur raison d’être dans le choix des consignes de François Bayrou et Marine Le Pen : Vote blanc ou nul, abstention… À quelques jours de la consultation cela peut créer une situation inédite, notamment liée à la problématique des voix FN et la perception sensible qu’en auront les électorats respectifs des deux candidats.

    Cependant, mathématiquement F. Hollande arrive en tête au final.

    Basée sur les reports de voix, voici une projection donnant avantage à N. Sarkozy :

    ( Malgré ce, il n’est pas réélu ! )

    A) Dans le pire des cas pour F. Hollande, reports sciemment sous-estimés (Rappelons que J.L. Mélenchon et E. Joly appellent à voter Hollande et battre Sarkozy – P. Poutou et J. Cheminade appellent à battre le candidat sortant – Nathalie Arthaud ne se prononce pas).

    – 80 % (taux bas estimé) voix de gauche, hors score F. Hollande/N. Arthaud, soit 11,85 %
    – 30 % (taux bas estimé) des voix F. Bayrou……………………………………., soit 2,74 %
    – 15 % (taux bas estimé) des voix M. Le Pen……………………………………, soit 2,68 %

    Soit, pour le candidat Hollande au 2ème tour : 28,63 + [11,85 + 2,74 + 2,68] = 45,90 %

    B) Dans le meilleur des cas pour N. Sarkozy, reports sciemment surestimés (Rappelons qu’à ce jour ni F. Bayrou, ni M. Le Pen n’ont encore donné de consigne précise de vote, bien que des tendances se dessinent ici et là : soyons attentif le 1er Mai !).

    – 70 % (taux haut estimé) des voix M. Le Pen…………………………………….., soit 12,53 %
    – 45 % (taux haut estimé) des voix F. Bayrou…………………………..…………., soit 4,10 %

    Soit, pour le candidat Sarkozy au 2ème tour : 27,18 + [12,53 + 4,10] = 43,81 %

    Nicolas Dupont-Aignan (1,79%) ne donne pas de consigne : Statu quo ?! Pas tout à fait.

    Dans le pire des cas, en toute improbabilité, même en ajoutant le score de N. Dupont-Aignan à celui de N. Sarkozy, F. Hollande devance toujours le candidat sortant. À moins d’une fraude (avérée ou non), quand bien même le débat de l’entre-deux-tour devrait s’annoncer musclé, on ne voit pas bien ce qui pourrait inverser la tendance : N’en déplaise à ses fervents supporters, N. Sarkozy ne peut mathématiquement pas être réélu !

    Une réserve toutefois : À lui seul, le facteur humain peut infirmer ou confirmer ce pronostique.

    Donc, ce n’est pas (encore) gagné !

    Pour info, voici les résultats définitifs du 1er tour ayant servis de base aux calculs : François Hollande 28,63% ; Nicolas Sarkozy 27,18 ; Marine Le Pen 17,90% ; Jean-Luc Mélenchon 11,11% ; François Bayrou 9,13% ; Eva Joly 2,31% ; Nicolas Dupont-Aignan 1,79% ; Philippe Poutou 1,15% ; Nathalie Arthaud 0,56% ; Jacques Cheminade 0,25%.