Les commentaires3 Commentaires

  1. Patrick P. dit :

    « N’oublie pas, camarade ! (lettre à François Hollande)

    Te voilà bientôt, sans doute, élu président de la république française. Tes compatriotes en auront décidé ainsi. Beaucoup l’auront désiré ardemment. Tes camarades t’y auront porté. De nombreux sympathisants y auront contribué. Toi-même l’auras bien mérité.

    Tu seras aux affaires, comme on dit, et il y aura du pain sur la planche, comme on dit également. Rien ne sera simple quand il y aura tant à faire. Mais n’oublie pas, camarade. N’oublie pas : les logements, les services publics, les revenus, les emplois. N’oublie pas : la santé, la sécurité, l’éducation, les transports. N’oublie pas : la réforme fiscale, la négociation salariale, la régulation financière, la nouvelle décentralisation. N’oublie pas : la relance économique, la protection sociale, la préservation de l’environnement, la promotion de la culture. N’oublie pas : les libertés, les droits, l’équité, la démocratie. N’oublie pas : la justice, la solidarité, la laïcité, la parité.

    N’oublie rien ! Et bon courage à toi ! Tu pourras compter sur notre soutien et notre vigilance. Nous ne serons jamais loin. Durant cette longue campagne électorale, nous avons pris la bonne habitude de nous tenir à tes côtés. Nous tâcherons de la garder. Pendant cinq ans, au moins.. »

  2. topaz dit :

    Le droit de cuissage est de retour ! « La France mérite le changement » … Il manque « elle le vaut bien » ! Cette élection n’est pas une campagne de pub. Elle est capitale pour notre pays et sa place dans le monde, et pour tous les Français. Combien il nous manque ce grand absent tombé, qui n’a su anticiper pour lui ce qu’il a tant fait ailleurs. Décidément le sexe s’invite dans cette présidentielle. Il y a tant de lieux à Paris pour fêter un anniversaire !

  3. topaz dit :

    Il est parfois des apparences trompeuses. Peut-être ne sommes-nous pas, dans cette élection, contre toute attente, au bout de nos surprises …