Ce soir la gauche renoue avec l’Histoire de la France !

par · 6 mai 2012

Elle donne un successeur à François Mitterrand: François Hollande. La victoire des forces du changement est une bonne nouvelle pour l’Europe qui ploie sous l’austérité. Comment ne pas penser en cet instant à toutes ces femmes et tous ces hommes qui espèrent un redressement de la France dans la justice.

Il y a en France un état d’exigence de changement. Il devra se confirmer aux élections législatives.  J’appelle tous les socialistes, au delà de la joie et du bonheur à ne pas relâcher les efforts.

Il faut maintenant la majorité à l’Assemblée Nationale pour réussir le changement  !

Les commentaires4 Commentaires

  1. Bobditlane dit :

    Justement ! Un quinquennat étant bien court, attendra-t-on de longues semaines que le vent du « changement » plébiscité par la majorité du peuple français retombe comme un soufflet ?

    François Hollande, Président de la République, a le pouvoir d’anticiper les élections législatives ! À ceci, on y voit que des avantages :

    – Un geste fort et dynamique que sauront apprécier les français, et à bien des titres nos voisins européens, où confiance et efficacité se conjuguent avec la marque d’un quinquennat sans mollesse!

    – Une surprise déstabilisante pour un parti pris de court, en recomposition fébrile après la perte de leur chef charismatique.

    – Un calendrier trop précipité pour d’efficaces « arrangements » droitiers/extrême-droitiers.

    – Une belle opportunité de déclencher sans tarder la mise en œuvre d’un programme de changement, notamment lié aux impératifs du calendrier européen.

  2. topaz dit :

    Cette victoire, le parti socialiste la doit aussi à Martine Aubry, qui a su pendant quatre ans, remettre de l’huile sur un moteur grippé … Elle va vous passer le flambeau, Camba, c’est vous qui serez face à un autre défi, dans un autre contexte !

  3. topaz dit :

    31 ans plus tard … un François succède à un autre sur une place de la Bastille en liesse. Un temps fort d’émotion, mais n’oublions pas que le temps 2012 n’est plus celui de 1981, ni dans « l’instanté » du monde, ni dans la vie privée. Il reste à François Hollande à prouver à la France, qu’au-delà d’un président normal, il sera un chef d’Etat pour notre pays.

    Une pensée ce soir sur ce blog -et nous sommes certainement nombreux- pour Dominique Strauss-Kahn.

  4. topaz dit :

    Ce soir François Hollande a gagné son pari … avec la gauche et avec la France, avec le bénéfice d’impondérables de la vie et de consignes de vote et choix personnels de chefs de partis. Nicolas Sarkozy n’a pas perdu dans les proportions escomptées sur le seul rejet de l’anti-sarkozysme tant martelé.

    C’est maintenant que François Hollande va devoir plus que jamais prouver qu’il peut « rassembler » … toutes les sensibilités de gauche, aussi éloignées les unes des autres que le « A » et le « Z » dans l’alphabet, pour constituer une équipe dirigeante cohérente, apte à l’action et prompte à la réaction, dans la France en crise et le monde en ébullition. C’est le pari suivant, imminent, urgent, pressant, que doit gagner François Hollande.

    La gauche renoue avec l’Histoire. Il lui revient maintenant « l’obligation » d’écrire dans les cinq prochaines années … une belle histoire pour tous les Français, de faire se réaliser ce rêve de changement en évitant les faux-pas de la gueule de bois et le cauchemar de la co-habitation. Vous avez « toutes » les cartes en main, comme jamais aucun président fraîchement élu ne les a eues. Saurez-vous les jouer gagnantes jusqu’au prochain défi, qui sera … en 2017 de s’inscrire dans la durée ?