Les commentaires4 Commentaires

  1. topaz dit :

    Nous avons un gouvernement, un premier secrétaire du PS en sursis, une polémique stérile, et vous, Camba, vous avez un peu de temps pour préparer la suite …

  2. topaz dit :

    Bonne prestation du premier ministre sur France 2, sincère et volontaire, empreinte d’émotion aussi, de respect et considération pour Martine Aubry, et bonne réponse sur la polémique du perron de l’Elysée. On entend que Jean-Marc Ayrault manque de charisme. Je n’en suis pas sûre. Il a pour lui, en tout cas et d’entrée de jeu, le même charme, la même présence et la même clarté de langage que François Fillon. Il lui reste beaucoup de travail et un défi de longévité à égaler. Je crois qu’il en a la capacité. Il a insisté à l’antenne sur la charte de déontologie. Elle devrait aller de soi. Tout représentant de la République, même en vacances ou en privé, « est » dans son habit public.

  3. topaz dit :

    Il ressort de ces derniers jours politiquement chargés l’humilité et la conscience palpable de la difficulté et de la responsabilité qui s’imposent à la nouvelle majorité. Que ce ressenti soit durable dans le temps. Puisse l’anti-sarkozysme de la campagne ne pas relayer la faute rejetée sur l’équipe sortante à la première difficulté rencontrée … Inch’allah !

  4. topaz dit :

    Surprenante, la décision de Martine Aubry. Caprice féminin ou jocker à la Delors ? Etre au gouvernement eut été pour elle l’occasion de poursuivre la mue positive et réussie de la dame des 35 heures au nettoyeur de son parti, de terminer en apothéose ce dur travail effectué en amont, dans un ministère élargi dont la culture qu’elle affectionne, avec un rang de ministre d’Etat … Mais la politique ne vole pas sur les ailes de la poésie, elle se dilue dans les méandres des calculs !