Libérez Madame PRAWANNA !

par · 22 mai 2012

NOTA BENE: C’est avec une grande satisfaction que je viens d’apprendre Mme Chaisol Prawanna vient d’être libérée ! Mme Chaisol Prawanna est mère de deux petites filles en bas âge, nées en 2009 et 2008, à Paris. L’aînée est scolarisée en petite section à la maternelle Rampal dans le 19è arrondissement. Les élus socialistes du 19ème arrondissement, les parents d’élèves des écoles du groupe scolaire Lasalle et Rampal, se sont fortement mobilisés depuis son arrestation hier et elle vient d’être libérée !

————-

Arrêtée à la préfecture de police de Paris alors qu’elle répondait à une convocation pour une demande de titre de séjour salarié lundi 21 mai, Madame PRAWANNA doit être expulsée mardi 22 mai par le vol Paris-Bangkok de 13h40 à Charles de Gaulle. Cette expulsion laisserait deux petites filles en bas âge sans leur mère et un mari malade sans sa femme !

Madame CHAISOL ep. PRAWANNA Suchanya, née le 04/11/1982 en Thaïlande, a été arrêtée lundi matin au 8è bureau de la Préfecture de Police de Paris et placée au Centre de rétention du Palais de Justice.

Mme Chaisol est mère de deux petites filles en bas âge, nées en 2009 et 2008, à Paris. L’aînée est scolarisée en petite section à la maternelle Rampal dans le 19è arrondissement. Les élus socialistes du 19ème arrondissement, les parents d’élèves des écoles du groupe scolaire Lasalle et Rampal, sont profondément choqués par sa mise en détention.

Les deux enfants sont actuellement avec leur père, et toute la famille attend avec angoisse le retour de Mme Chaisol-Prawanna auprès d’eux. C’est un nouveau moment d’angoisse pour cette famille : M. Prawanna avait lui-même été arrêté et mis en détention l’année dernière, avant d’être libéré.

Madame la Défenseure des enfants était intervenue en faveur de cette famille. M. Prawanna souffre d’une maladie grave qui rend indispensable la présence de son épouse au foyer. La réinstallation de la famille en Thaïlande est impossible car ce pays ne dispense pas les soins qui sont nécessaires à M. Prawanna.

Cette famille est totalement intégrée dans le quartier de Belleville et maîtrise parfaitement le français. Elle possède des attaches familiales fortes : la soeur de M. Prawanna (belle-soeur, donc, de Mme Chaisol-Prawanna) vit également en France, en situation régulière puisqu’elle est mariée à un Français dont elle a un enfant.

Par ailleurs, Mme Chaisol travaille depuis 2006 dans un secteur sous tension, comme cuisinière, dans un restaurant thaïlandais réputé de Belleville. Son employeur lui-même effectue des démarches en vue de sa régularisation. Elle répond à tous les critères de régularisation par le travail (article 40). M. Prawanna travaille également dans la restauration. Ils déclarent et paient leurs impôts chaque année en France.

Mme Chaisol est arrivée en France en 2004, sous couvert d’un visa, de même que son époux, arrivé lui en 2002, ce qui lui donne aujourd’hui les dix ans de présence prouvée sur notre territoire requis par vos services pour l’obtention d’un titre de séjour Vie Privée et familiale.

Je m’étonne vivement que l’examen de la situation administrative de cette famille au bureau 15 11, en mai, juillet et septembre 2011, se soit soldé par un refus, assorti d’une obligation de quitter le territoire. Si les dix ans de présence de la famille n’étaient pas encore atteints, le dossier salarié de Mme Chaisol était totalement recevable, aux dires mêmes des personnes au guichet.

Je suis extrêmement surpris du traitement réservé à cette famille qui réunit pourtant tous les éléments pour bénéficier d’un titre de séjour. Et je demande que la situation administrative au regard du séjour sur le territoire soit ré examiné après la remise en liberté de Madame CHAISOL ep. PRAWANNA !