Au revoir Olivier

par · 30 juin 2012

La nouvelle de la mort d’Olivier Ferrand est un choc. Mes condoléances vont à sa famille, Carole et leur fille. C’est un destin brisé, une vie de talent et d’énergie déployées pour la passion des idées.

Ensemble, avec d’autres camarades, nous avions voulu ancrer la réflexion politique à gauche en Europe pour le renouveau de la social-démocratie et construire une alternative progressiste au conservatisme.

Ce travail est reconnu par tous et désormais il est versé au « patrimoine intellectuel » d’une gauche qui, après avoir renouvelé ses idées, a remporté de grandes victoires. Pour autant l’œuvre n’était pas finie. Nous aurions travaillé ensemble au Parlement pour faire de grandes réformes économiques et sociales pour le pays…

Il ne verra pas l’aboutissement de ses idées, lui qui avait grandement contribué à la réussite de nos primaires, mais le meilleur hommage que les socialistes puissent rendre à ce jeune député, c’est de garder toute leur places aux intellectuels, à ces hommes et ces femmes qui interprètent le monde que, nous hommes et femmes de gauche devons transformer.