La méthode du compromis social

par · 9 juillet 2012

N’importe quel autre gouvernement aurait annoncé les mesures du sommet social lors du discours de politique générale du Premier ministre devant l’Assemblée Nationale. Là aucun effet d’annonce, il s’agissait de respecter le dialogue avec les partenaires sociaux. C’est la première base de la méthode du compromis social, ne pas mettre les partenaires sociaux devant le fait accompli. La seconde réside dans le diagnostic partagé: les déficits réduisent la marge de manoeuvre de la France. Ils doivent être réduit dans la justice. Enfin la pérennité du débat, un rendez-vous dans un an et l’inscription du débat social dans la Constitution. Tout cela fait une méthode, celle du compromis social: une petite révolution en France.

Les commentaires2 Commentaires

  1. Patrick P. dit :

    La France est en train de passer du néo-libéralisme à la social-démocratie. C’était la volonté des candidats socialistes aux élections présidentielle et législatives et des militants de leur parti. C’est le choix qui a été effectué par le corps électoral du pays. Si l’Union européenne peut opérer la même transition, ce qui n’est pas impossible, il est permis d’espérer pour bientôt l’avènement de la justice sociale.

  2. Bobditlane dit :

    Une petite révolution en France…en attendant la grande, si les choses ne changent pas sur le plan croissance en Europe!