François Hollande ne refait pas l’histoire, il refait la France !

par · 24 juillet 2012

 M. Guaino a tort historiquement d’abord car c’est le Maréchal Pétain, Ministre de Paul Reynaud, qui impose l’armistice puis s’impose avec l’accord du président Lebrun. On se souvient de son leitmotiv. Il prétendait que s’unir avec la Grande-Bretagne serait « fusionner avec un cadavre ». C’est la volonté d’imposer l’armistice aux conditions allemandes qui ouvrira la porte au régime de Vichy sous l’impulsion de Laval, et ceci malgré la résistance puis l’exil du Général de Gaulle. La France avait son destin à Londres et ses institutions à Vichy.
Il y a eu donc une continuité de la France. C’est une part d’elle même qui a agit dans cette rafle. Le reconnaitre c’est permettre le travail sur une zone d’ombre. C’est au contraire tenir l’esprit en éveil. C’est dire que même la France peut sombrer dans le néant, l’abject, l’insoutenable fait à des enfants juifs. Le discours de François Hollande permet d’unir la nation autour de ce qui fait ses valeurs. Après des mois de « fréquentation » de la droite avec l’extrême droite, ce n’est pas refaire l’Histoire, c’est refaire la France bien abîmée par le Sarkozysme.