Les commentaires2 Commentaires

  1. topaz dit :

    « Quand il y a du flou, c’est qu’il y a un loup » … Martine Aubry avait la main pour éviter le flou et imposer son choix. Elle aura fait une sortie molle et pris le risque de ré-exposer son parti à la division et aux querelles intestines. Dommage. Avec un président et un gouvernement « neuf et nouveau », il fallait un chef de parti fort et rompu à l’exercice.

  2. topaz dit :

    Vous dérangez, Camba … mais vous le savez depuis longtemps. Les pressions auront eu raison des valeurs. Personne n’est dupe, c’est l’art de la politique ! Foin des discours sur la transparence !