Fin de partie en Afghanistan

par · 18 septembre 2012

L’attaque surprise de grande ampleur contre la base militaire de la province du Helmand en Afghanistan contredit la thèse du Chef d’état major de l’Isaf, le Général Olivier de Bavinchove. En effet par son ampleur, le professionnalisme et le coup porté à l’OTAN, on ne peut pas dire que les Talibans soient en perte de vitesse voire isolés. Le recrutement des forces de l’ordre afghanes a été interrompu à cause des infiltrations de Talibans. Des régions du centre du pays ont été coupées de Kaboul par les Talibans. L’OTAN est sur le départ. Le but de sa mission a été atteint depuis longtemps. Les forces de libération sont vécues comme des forces d’occupation. Faire croire que les Talibans sont battus rappelle étrangement les propos de l’état major français à a fin de la guerre d’Algérie ou les péroraisons américaines sur le Vietcong. La partie est finie. Maintenant l’enjeu est de savoir si l’OTAN se retirera la tête haute, ce qui est à souhaiter. Mais pour cela il faut être lucide.

Les commentaires1 Commentaire

  1. Michel Baron dit :

    effectivement l’histoire se répète sans cesse, rien n’est acquis,les problèmes subsisteront, seul le temps pourra agir pour une pacification de ce pays, mais je reste sceptique, cela veut dire une fois de plus que les forces de l’otan et des united states ont encore perdu une guerre légitime pour redonner la liberté à ces peuples.